Philosophons avec nos enfants

En ces temps troublés, prenons le temps de philosopher avec nos enfants, offrons-leur des oasis de lecture et de pensée.

Aimer les histoires, aimer se plonger dans les mondes de l’imaginaire est universel. Toutes les civilisations inventent des récits qui ont pour fonction, à la fois de nous divertir de la réalité (de nous amuser, de nous aider à oublier nos soucis…) mais aussi, au contraire, de mieux donner sens à notre expérience de la vie. Car il n’y a pas d’âge pour se poser des questions philosophiques et, très jeunes, face une expérience humaine fondamentale qu’on appelle « l’étonnement devant le monde », les enfants nous interpellent sur la condition humaine et les relations sociales.
La lecture d’albums instaure une bonne distance pour aborder avec délicatesse et humour les grandes questions que l’enfant se pose et l’aide à résoudre ses peurs. Les livres sont comme des amis : ils nous font voyager mais nous aident aussi à grandir, à mettre des mots sur nos émotions, à mieux les apprivoiser.

Qu’est-ce qu’un ami ?

À quoi reconnait-on que l’on est vraiment ami avec quelqu’un ? Que l’on peut lui faire confiance et lui dire un secret ? Quelle est la différence entre « être ami » et « être amoureux » ? Entre « être ami » et « être copain » ? L’amitié peut-elle durer toute la vie ? Les enfants se posent très tôt ces questions, dès qu’ils commencent à faire l’expérience du vivre ensemble hors de la cellule familiale. L’école et sa cour de récréation sont les lieux des premières relations aux autres et les sentiments que l’enfant éprouve alors ont besoin d’être verbalisés, interrogés et mis en mots.

Le philosophe grec Aristote définissait l’amitié en 5 points caractéristiques. Pour lui, une relation d‘amitié :

  • - se construit avec le temps : il faut prendre le temps de se connaître, de partager ensemble des événements et des émotions (des jeux, des secrets, des goûts, des moments joyeux mais aussi tristes…).
  • - ne s’achète pas : on ne peut pas être ami si on se sert de quelqu’un pour obtenir quelque chose. Comme pour l’amour, l’amitié naît de l’alchimie d’une rencontre, parfois improbable, entre deux êtres (« parce que c’était lui, parce que c’était moi », écrivait simplement Montaigne pour expliquer son amitié avec La Boétie).
  • - est réciproque : l’amour dans la relation d’amitié va forcément dans les deux sens. Je ne peux pas être ami avec quelqu’un qui me refuse son amitié (contrairement au sentiment amoureux où je peux aimer quelqu’un qui ne m’aime pas).
  • - est un choix libre : il n’y a aucune obligation à s’aimer.
  • - respecte les différences : on n’est pas forcément ami parce qu’on se ressemble, même s’il faut un certain nombre d’affinités.

L’album, Mon ami Jim, illustre toutes ces caractéristiques. Une des grandes richesses philosophiques aussi de cette histoire est que les préjugés des mouettes envers Jack vont être vaincus grâce à la littérature. Une fraternité peut s’instaurer grâce à ce besoin universel d’écouter, de raconter et d’inventer des histoires. Comme à la fin de l’album, tout le monde, quels que soient son âge, sa culture, peut se retrouver autour de la lecture d’un livre. Dans le monde, nous retrouvons d’ailleurs les mêmes récits, les mêmes mythes, les mêmes contes qui parlent de la mort, de l’amour, du bonheur, de la morale. Ils abordent donc les grandes questions universelles, permettant ainsi aux êtres humains de donner du sens à leur expérience de la vie. La littérature n’est pas une activité superflue, secondaire, un luxe, mais elle est essentielle. D’une certaine façon, les livres sont donc aussi nos amis !

Qu’est-ce qu’un ami ?

Mon ami Jim, de Kitty Crowther

« Jack est un merle mais la mer l’attire depuis toujours. Un jour, il décide de quitter sa forêt. Arrivé au bord de la mer, il rencontre Jim la mouette. C’est le début d’une grande amitié...»

Qu’est-ce qu’un ami ?

Le philosophe grec Platon recommandait d’organiser des banquets pour philosopher. La philosophie peut être une activité très conviviale où l’on prend du plaisir à penser et réfléchir ensemble autour d’un bon repas. Nous pouvons donc organiser des « goûters philo » autour de gâteaux, de jus de fruits ou de chocolats chauds !

L’album nous raconte l’histoire d’une amitié entre Jack, le merle noir et Jim, la mouette blanche. Jim emmène son nouvel ami dans sa communauté qui regarde d’abord d’un mauvais oeil ce « drôle d’oiseau ». La méfiance des autres est si grande que les deux amis sont obligés de quitter le village. Cette épreuve renforce leurs liens. Un jour, Jack découvre un coffre rempli de livres. Jim lui apprend que les mouettes ne savent pas lire et qu’elles utilisent le papier pour se chauffer. Jack se met alors à lire les histoires à son ami. Les autres mouettes entendent par hasard elles aussi ces histoires et se laissent bercer et enchanter par son talent de conteur. C’est ainsi, par la grâce de la littérature, que les préjugés finiront par être vaincus et que Jack sera accepté par la communauté..

Au fur et à mesure de la lecture, se poser les questions suivantes :
Pourquoi les habitants du village ne comprennent-ils pas au début l’amitié entre Jim et Jack ?
Quels sont leurs préjugés ?
Pourquoi sont-ils amis quand même ? Pourquoi leur amitié devient-elle même plus forte ?
Pourquoi les autres habitants finissent-ils par accepter Jack ?
Pourquoi tout le monde aime écouter et lire des histoires ?
À quoi reconnaît-on un vrai ami ?
Quelles différences entre un ami et un copain ?
Quelles différences entre un ami et un amoureux ?
Quelles différences entre « aimer ses amis », « aimer son amoureux (amoureuse) » et « aimer ses parents » ? Comment distinguer et définir ces différentes sortes d’amour ?
Peut-on vivre sans amitié ? Peut-on être heureux sans amis ?

Écrire à son meilleur amie(e)

Cela fait surement longtemps que tu n’as pas vu « en vrai » ton ou ta meilleur-e ami-e. Tu peux profiter de cet éloignement pour lui écrire et lui dire à quel point tu l’aimes. Fais la liste de tout ce qui te plaît chez lui ou chez elle, explique-lui pourquoi tu l’aimes, raconte-lui votre plus beau souvenir en commun, tout ce que tu aimerais faire avec lui ou elle quand vous vous reverrez et envoie-lui la plus belle lettre d’amitié au monde.

Inventer et illustrer une histoire d’amitié

Imagine une histoire entre deux animaux différents et dessine à la manière de l’album (dans des petites bulles), une aventure qui leur permettra d’être les meilleurs amis du monde (une épreuve qu’ils font traverser ensemble par exemple).

La bibliothèque idéale

Imagine-toi partir vivre sur une ile déserte, comme Jim et Jack, fais le catalogue des 5 livres que tu emmènerais avec toi, fais-en le résumé pour ton/ta meilleur-e ami-e et envoie-lui tes conseils de lecture.

Ces pistes de réflexion philosophique ont été réalisées par Edwige Chirouter, Maitre de Conférences. HDR. Université de Nantes. ESPE Le Mans (CREN). Philosophie. Titulaire de la Chaire UNESCO/U. de Nantes, « Pratiques de la philosophie avec les enfants, une base éducative pour le dialogue interculturel et la transformation sociale ».