Bizarre, bizarre

À l’école, Félix a un nouveau maître, il est anglais et additionne les idées étranges. Aujourd’hui, il faut écrire dans le cahier de textes : «Pour mardi, apportez une bizarrerie. » Une bizarrerie ? Félix se creuse la tête mais ne trouve rien à apporter. Il commence alors à regarder autour de lui : sa maison, ses parents, sa soeur. Tout est parfaitement normal. Peut-être même trop normal ?

Audren à propos de son livre :
« Taylor, c’est un peu moi, avoue Audren. Si j’étais institutrice, je proposerais certainement des concours de bizarrerie à mes élèves ! »