Thème « psychologie »

Filtre sélectionné :
13 ans et +
M + / 9782211212014 / Disponible

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens !
Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours.
Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?

 

Médium / 9782211065658 / 9.00 € / Disponible

Trent ne fait que son métier, mais il le fait bien. Il le fait mieux que personne. Son métier consiste à interroger des suspects. Avec patience, intelligence, tact et malice, avec art. Jusqu'à ce qu'ils avouent leur crime. Face à lui, ils finissent toujours par avouer. Trent a quelque chose d'irrésistible. « Sa touche magique » disent les journaux. « Tu es ce que tu fais » disait sa femme, Lottie, avant de le quitter. Ce jour-là, le crime est particulièrement horrible et la récompense promise à Trent particulièrement désirable. Quitter enfin son bled pourri du Vermont. Faire carrière. Le petit-fils du sénateur Gibbons était en CE2 avec Alice, la victime, sept ans. « La ville a besoin d'une arrestation, les familles sont bouleversées. Écrivez vous-même l'addition. Je tiens toujours mes promesses », dit le sénateur. La police a mis la main sur Jazon, douze ans, qui a passé l'après-midi à faire un puzzle avec Alice. C'est un garçon original, maladroit, timide, violent à ses heures. Très observateur. Épris de justice. Un marginal, donc. Le seul problème, c'est qu'il nie. Trent se met au travail.

M + / 9782211066488 / 7.50 € / Disponible

Pendant la guerre de 1939-1945, Tomi Ungerer a parlé allemand à l'école, alsacien avec ses copains et français à la maison, ce qui aurait pu lui valoir une amende de trois marks par « bonjour » et plus tard, la prison. Il s'est appelé Hans Thomas. Il a appris à l'école que Léonard de Vinci était d'origine allemande et se nommait en fait Leonard von Wincke. Il a collectionné les casques des soldats français en pleine débâcle. Il a reçu de splendides figurines sculptées par les prisonniers russes qui venaient s'occuper du jardin. Aujourd'hui, sans aucun souci de bienséance, et toujours avec l'accent, Dieu merci, il raconte.

M + / 9782211058278 / 8.50 € / Disponible

Maxime a grandi. Difficile pour lui d'y voir clair entre son oncle Grégoire, macho primaire et dragueur épais, son oncle Jonas, discret, sensible mais mystérieux, ses parents Paul et Suzanne, et son meilleur pote René. Tout le monde le conseille, le questionne, l'ennuie avec des préoccupations trop lointaines. Maxime, lui, pour l'instant ne pense qu'à une chose : les filles. Leurs yeux, leurs cheveux, leur bouche, leurs seins, leurs fesses, et tout ce qu'il imagine, devine, fantasme. Pas facile de faire le premier pas, de se jeter dans la gueule des louves, de jouer les durs et les grands. Tout se bouscule dans la tête de Maxime, tout se complique et rien n'est simple. Même prendre modèle sur les adultes devient difficile quand on découvre les failles de chacun, les faiblesses de nos idoles et les lâchetés de nos héros. Après tout, c'est peut-être ça grandir, c'est peut-être ça la fin de l'enfance... Allez, courage Maxime !

Médium / 9782211092180 / Disponible

La bibliothèque du lycée. C’était mon sanctuaire. L’abri sûr en cas de coup dur, le lieu saint à l’abri du vulgaire. C’était mon terrain de chasse favori, depuis que j’y avais découvert un gros livre relié de maroquin vert qui portait sur le dos ces lettres d’or : Amours des dieux et des héros. Je revenais toujours consulter ce livre, rêver à ces amours. M’éblouir d’images jusqu’à me brouiller la vue et la raison. Or, il arriva qu’un jour le livre disparut. Ce livre était ma machine à rêver. Qui avait pu m’en priver, sous prétexte d’un exposé banal, d’une simple lubie ?

M + / 9782211309714 / Disponible

Saul et Rachel ont un avenir tout tracé : chez les Amish, la vie est une ligne droite. Leur Rumspringa, cette parenthèse hors de la communauté, leur permettra de découvrir le monde moderne pour le rejeter en toute connaissance de cause. Temple doit quitter sa petite vie casanière pour rejoindre sa soeur à Chicago, mais la peur la paralyse. Dans l’immense ville, celle qui se pose trop de questions et ceux qui devraient ne pas s’en poser vont se perdre et se trouver. Mais ils vont aussi trouver des réponses qu’ils auraient peut-être préféré ignorer.

M+ poche / 9782211093392 / 13.00 € / Disponible

Signalement : Francès Avalon, dite Frankie. 1m80, 8 ans de judo. Biceps partout et autres muscles. 15 ans, bientôt 16. Cheveux blond roux, longs, souvent roulés sous une casquette. Tenue préférée : un jean maculé de taches de colle à maquette. Caractère de cochon. Culot monstre. Énergie débordante. Facilité d’élocution.
Mensonges proférés au cours de sa vie : zéro. Projets avoués : ne jamais se marier. Devenir pilote de chasse.
Spécialités : idées folles. Défense de la veuve et de l’orphelin. Claquage de portes. Cassage de figures. Bousculade d’idées reçues.
Fréquentations : parents, séparément d’abord, puis ensemble. Soeur, Constance. Voisins de diverses origines sociales ou raciales, à Seattle, Saint-Tropez, Las Vegas.
Inconnus croisés dans la rue, les trains (particulièrement le Transaméricain), les bases aériennes.
Nota bene : unique personne capable de lui couper les jambes et de lui enlever son sens légendaire de la repartie : Major David King. Officier d’aviation, la quarantaine. Vit seul avec son fils depuis son veuvage.

M + / 9782211043519 / 8.00 € / Disponible

Le 18 août 1904, Emile Mazagran fête ses onze ans. Il ne le fête pas en famille, car il est seul avec sa mère. Il ne le fête pas entre amis, car il est seul et méchant. Il le fête en tuant un chien et en écrivant un poème en hommage à ce chien. Emile a l'habitude d'écrire. Tous les jours, il écrit une lettre à son père. Il ignore son nom. Il ne sait comment le joindre. Il sait seulement que son père, en partant très loin, il y a très longtemps, lui a laissé son manteau et un gros Atlas. Emile se serre dans le manteau et tous les soirs, il lit le livre. Le mardi est le jour de l'Asie, c'est le jour préféré d'Emile. Henri Làhaut, qui est journaliste et qui connaît tous les pays du monde, s'occupe de diffuser les lettres. Un jour, Emile reçoit une réponse. Son père lui donne rendez-vous, dimanche à Monthermé. Emile prend la route. Il s'éloigne du bistrot "Si Julie revenait". Il longe le fleuve, il brave le ciel, il croise des hommes chauves et moustachus, des chiens couchés et silencieux. Et enfin, il arrive et il apprend qu'il est le fils de Dieu. Il ne se sent plus. Il ricane. Et puis, il se met à accomplir des miracles. Alors Emile ne ricane plus du tout. Il déniche un Nouveau Testament, l'apprend par coeur. Il recrute ses disciples, à commencer par Petit Robert, dit "Crâne-de-pou" et leur enseigne sa parole : "Quand on te frappe sur la joue gauche, tends la joue droite. Et quand l'autre t'envoie un pain dans la joue droite, tu files un coup de pied dans son tibia." C'est un programme qui convient tout à fait aux hommes chauves et moustachus dont le pays, là-bas, au loin, est ravagé par une guerre injuste...

M + / 9782211312103 / Disponible

En classe de 3e, Mohammed-Ali est discret et populaire. Pour lui, le collège ça roule. Tranquille. En apparence du moins, car il a une vie secrète. La nuit, il sort de chez lui pour aller taguer. Et surtout, il est amoureux d’Aimée, qui ne pense à rien d’autre qu’au football. Comment faire pour qu’elle le remarque ? Par chance, Mohammed-Ali peut compter sur le soutien de Lina et Margaux. En amour comme au football, il faut un plan de jeu. Il faut avoir du style.Il va inviter Aimée à voir un match au Stade de France.

Classiques / 9782211209991 / 6.50 € / Disponible

Un homme, une femme…
Elle, c’est Anna : belle, riche, du « meilleur monde » et mariée à quelque chose comme un de nos énarques, haut fonctionnaire qui lui assure un confortable statut d’épouse et de mère.
Lui, Alexis, c’est le play-boy de la Russie impériale, officier de cavalerie comme l’est tout jeune noble de son temps et menant la vie de régiment : le jeu, les femmes, les voitures (hippomobiles), les dettes, les virées entre camarades.
Anna et Alexis se rencontrent, ils s’éprennent l’un de l’autre, et voilà bientôt formé un couple d’amants qui défraie la chronique, au grand dam du mari trompé.
Histoire banale, dira-t-on. Sauf que… nous sommes vers 1870 à Moscou et à Pétersbourg, c’est-à-dire en un temps et dans une société où ne se transgressent pas impunément certaines convenances. La passion adultère d’Anna pour Alexis crée des drames qui risquent fort de tourner à la tragédie…

Théâtre / 9782211057561 / 7.00 € / Disponible

Luan est sur le pont. Il attend Idaïs, celle qu'il a choisie, celle qu'il aime. Idaïs aussi est sur le pont, pour Luan qu'elle aime aussi. Mais elle est de l'autre côté du pont. Entre les deux, il y a la guerre, les tirs et la pluie. Mais il y a aussi un peu plus, il y a tout ce qui est à l'intérieur de Luan et d'Idaïs : la peur, la lâcheté, le désir, l'enfance qui n'est pas si loin quand on n'a que quatorze ans, l'incertitude et le doute. C'est de tout cela - de tout cela et de toute la haine que contient la guerre - qu'est fait le chemin entre les deux bouts du pont. L'amour n'est qu'à quelques pas...

M + / 9782211013062 / 6.10 € / Disponible

Voici la suite tant attendue de "La guerre des chocolats", roman qui a fait date par son portrait sans concession du pouvoir et de ses victimes. Robert Cormier nous emmène à présent au-delà de la guerre des chocolats aux conséquences dévastatrices, dans cette école de Trinity où le sombre drame s'achemine vers une conclusion bouleversante.

L'année scolaire s'achève. Pour les élèves, pour Frère Léon, le nouveau directeur, pour les membres de l'organisation secrète appelée les Vigiles ; la vente des chocolats n'est plus qu'un souvenir. Mais pour Jerry Renault, brutalement molesté parce qu'il a défié les Vigiles, et pour tous les autres enchaînés dans le tourbillon de la cruauté, de l'intrigue et de la fourberie, la violence et l'humiliation de ces événements passés restent encore présentes. Seul Archie Costello, qui commande les Vigiles, semble inchangé. Distant, imperturbable, machiavélique. Archie continue à manipuler sans effort la vie des autres. Mais Obie, qui en était le bras droit, commence à prendre des distances. Cherchant à mettre l'invulnérable Archie en position de faiblesse, Obie est conduit à un acte de vengeance désespéré et forcé d'affronter - et de reconnaître - le visage démasqué du mal.

"Après la guerre des chocolats", roman à suspense, provocateur et convaincant, réaffirme avec force le talent de Robert Cormier qui sait nous fasciner, nous déranger et nous surprendre.

Médium / 9782211092890 / 9.00 € / Disponible

Louise vit au bout du monde, tout là-haut, dans une vallée belle et rude dont les rares habitants n’aiment pas se mélanger avec ceux « d’en bas ». Alors, quand un nouvel élève déboule dans la classe en cours d’année, Louise, comme les autres, pense à une erreur. Non seulement Chems n’est pas de la vallée, mais il est différent, avec ses cheveux longs, la couleur de sa peau, la vieille caravane dans laquelle il vit avec sa mère au milieu des bois…
C’est cette différence que Louise trouve attirante. Elle est bien la seule. Pour les autres, comme son père, un étranger n’a rien à faire dans la vallée où le travail manque, où la scierie du coin bat de l’aile.
Louise se sent coupée en deux. Mais Chems va prouver qu’il aime cet endroit comme s’il y était né. Quitte à le défendre au péril de sa vie.

M + / 9782211205610 / 6.50 € / Disponible

Quand il neigeait à Boulogne, tous les Russes de l’immeuble étaient heureux. C’était la fête. Ma grand-mère débarquait dans ma chambre à sept heures du matin.
« Debout là-dedans ! hurlait-elle. Regarde ! » Elle ouvrait les volets d’un geste magistral pour me montrer le ciel blanc. « Il neige ! Habille-toi ! Vite ! »
Babou n’était pas une grand-mère ordinaire. Elle me racontait que les yeux des filles, en Russie, brillaient comme le reflet de mille pierres de lune dans la nuit. Les garçons les aimaient, ils les embrassaient, puis ils les oubliaient.
C’est l’hiver de mes treize ans qu’à mon tour j’allais découvrir l’amour. Il s’appelait Boris. Il avait les yeux bleus et quelque chose au milieu qui me donna envie d’y plonger.

M + / 9782211208567 / 15.50 € / Disponible

Pahoétama est née fille. Un jour, on a fait d’elle un garçon. Pour tous les habitants de l’île de Notre Terre, elle est devenue la fille-garçon, celle qui porte fièrement le crâne rasé et la fronde en bandoulière ; celle qui se mêle aux jeux des garçons et se baigne avec eux dans la rivière. Et chose plus incroyable encore : la première fille de Notre Terre autorisée à pêcher ! La transformation de Pahoétama en garçon est une idée de son grand-père. Le maître pêcheur a trouvé le moyen de lever le tapu qui interdit à sa petite-fille, comme à toutes les femmes, de pêcher en mer. Le vieil homme peut désormais lui transmettre son immense savoir. Comment plonger pour la nacre, courir sur la mer après les poissons, connaître tous les dangers, les vents, les vagues, mais aussi les ennemis de toujours, les hommes-cochons habitant l’Autre Terre. Aux côtés de son grand-père, Pahoétama devient pêcheuse. Et elle en est fière. Elle ignore encore que le dieu Oana, le grand requin, a comme de vieux comptes à régler…

M + / 9782211200929 / 10.50 € / Disponible

Passer l’automne à Kyoto. Toute une saison, autant dire une éternité… Margaux en rêvait depuis toujours. Mais la veille de son départ pour le Japon, elle n’a plus envie. Entre-temps, elle a rencontré Mathias et ça change tout.
Comment va-t-elle supporter ces trois longs mois de séparation, privée de Mathias, de ses caresses et ses baisers ? Pour ne rien arranger, elle vient d’apprendre que sa mère ne faisait plus partie du voyage et qu’elle-même allait jouer les jeunes filles au pair, coincée entre un père pas facile à vivre et une petite soeur énergique comme une pile électrique.
Si elle savait ! Là-bas, Margaux va s’émerveiller devant ses premières feuilles d’érable rouges, les momiji, les fleurs de camélia et les temples illuminés. Elle va rencontrer Éric Dufay, jeune photographe au sourire carnassier et aux yeux pétillants qui a un don certain pour l’agacer. Là-bas, l’automne va passer plus vite que prévu.