Thème « marginalité »

Filtre sélectionné :
11 à 13 ans
Théâtre / 9782211304245 / Disponible

Demain, à l’aube, les démolisseurs viendront, et la vieille maison du phare sera détruite. Pendant treize ans, tous les étés, Perle y retrouvait Logan, son ami de toujours et c’est lui encore qu’elle choisit pour y passer la dernière nuit. Tandis qu’ils sauvent encore quelques vestiges de la maison, Perle trouve de vieilles cartes qui parlent de la Mer Rouge, de l’Erythrée, de l’Ethiopie, de grands voyages. Perle s’exalte ; Logan se trouble. Elle devine qu’il lui cache quelque chose de grave. C’est la première fois qu’ils ne partagent pas un secret, et ça lui fait mal.

Théâtre / 9782211051842 / 6.60 € / Disponible

Matti vit dans le marais, ces terres où personne ne s'aventure. On prétend même qu'il y est né. On dit aussi qu'il est le fils d'un crabe et d'un crapaud. Ni père, ni mère, jamais de tendresse, Matti est devenu mauvais. Le vieux Barbaud ne l'aime pas : Matti noie ses brebis dans le marais, lance des cailloux, sans jamais rater sa cible, sur tous ceux qui l'approchent et même sur la bielleuse, l'oiseau de Barbaud, l'ancêtre de la tourterelle. Pourtant, Piot aime Matti, il voudrait en faire son ami. Il est le seul à lui rendre visite, mais Matti se moque de lui. Ce que Matti voudrait, c'est un ami fort, courageux, au coeur doux, un ami immense : un géant qui le promènerait dans le pays comme un prince. Piot, décidé à sauver Matti du désespoir, relève le défi. Il trouvera un géant pour Matti. Il demande de l'aide au vieux Barbaud. Une légende raconte qu'autrefois, il y a très longtemps, vivaient dans le pays des géants très doux. Puis les hommes sont venus et, très vite, les géants n'ont pu supporter cette vie agitée. Trop lents, trop bons, les géants, pour vivre dans la compagnie des hommes. Alors ils sont partis, mais certains ont laissé une partie de leur doux coeur incarné dans les tourterelles. Barbaud croit aux miracles. Si Piot réussit à construire un géant de sable dans des conditions précises, la bielleuse lui tiendra lieu de coeur et le géant s'animera. Par amour pour Matti, Piot entreprend cette tâche surhumaine. Quand son oeuvre est finie, il invite Matti à rencontrer le géant, et c'est bien un ami que Matti découvre sur la plage. Et pour la première fois, il rit.

La tétralogie de Catherine Zambon : La Bielleuse, La Berge haute, L'Oca, Les Rousses.

Théâtre / 9782211210973 / 7.00 € / Disponible

C’est l’histoire d’une famille trimballée sur les routes, dans une carriole. Depuis toujours, le père raconte à ses trois enfants qu’ils ont tous été chassés d’un splendide palais situé dans un pays tout aussi splendide. Dora s’en fiche de cette histoire, elle ne souhaite qu’une chose : ne plus bouger, s’arrêter, aller à l’école, au moins une année. Pavel, le petit dernier, y croit dur comme fer. Clow, le plus espiègle, celui qui se fait toujours gronder, n’y croit plus depuis longtemps. Un matin, il décide de dire la vérité à Pavel. Et ça fait mal.

Théâtre / 9782211043984 / 7.50 € / Disponible

Comme chaque jour, épluchant une montagne de patates pour nourrir Sammy, Ed et Anna prennent une décision : il faut en finir avec lui. Ils s'approchent tous les deux avec leur couteau, mais au moment où ce crime va être accompli, un événement extraordinaire se produit qui va donner sens à leur vie et leur permettre de conclure : la vie continue.
Dans cette pièce tout public, on peut lire des références à l'univers de Beckett ou Ionesco, ou plus simplement trembler devant l'ogre de notre enfance.

Théâtre / 9782211205122 / 6.60 € / Disponible

Karin Serres a fait une adaptation très dynamique pour le théâtre de son roman Mongol.

Ludo n’a pas de chance. Il est plus lent que les autres et les autres se moquent de lui, Fabrice surtout. Un jour, il le bouscule et le traite de mongol. Ludo ne connaît pas le mot. Il le cherche dans le dictionnaire et découvre, stupéfait, la Mongolie, les Mongols et leurs coutumes étranges. Puisqu’on le traite de mongol, il le deviendra. Il apprend de nouveaux mots, il ne cesse d’étudier et parfois toute la nuit. Mais ce n’est pas si simple de transformer sa chambre en yourte, de se raser la tête et de ne manger que de la viande et des laitages. Et surtout, ça ne plaît pas à tout le monde. Ni aux copains ni aux parents ni à la maîtresse.
 

Médium / 9782211033251 / 9.70 € / Disponible

Ce soir, les parents d'Henri vont à l'opéra. Le front et les joues brûlants - il a une angine - il ouvre une porte d'armoire, et sa vie bascule. Dans la poche d'un veston de son père, il y a la photo d'une femme et ces mots : Anna qui t'aime. À la poursuite d'Anna, qui l'aimerait peut-être lui, Henri, s'il la trouvait, qui l'aimerait sûrement mieux en tout cas que sa mère aux yeux secs, Henri va se cogner dans un monde dont il ne soupçonne pas la dureté. Sur les marches de l'Opéra Bastille, il rencontre Waldo et Angela, il leur fait confiance, il a tort. La vie n'est pas comme dans les livres où il s'est toujours réfugié. La vraie vie est bête, et cruelle. Henri court à la catastrophe, le coeur rempli d'espoir et d'amour.

Théâtre / 9782211050753 / 6.60 € / Disponible

Lionel doit se rendre à un mariage. Nicole, l'amie de sa mère, épouse Victor, l'entraîneur d'aviron de Lionel. Sa mère lui intime l'ordre d'enfiler son costume qu'il n'aime pas et, surtout, de faire un effort pour bien parler. Lionel promet mais il a peur. Il ne peut pas s'empêcher de parler le pacanaima, une langue secrète qu'il a inventée, que seul Méli, son compagnon, sa poupée, comprend. Méli a été adopté par Lionel comme lui-même l'a été, autrefois, au Brésil. Le pacanaima, c'était un jeu au début : Lionel a mélangé les M et les Q. Cela produit de drôles de phrases com-me " les couches volent " à la place de : " les mouches volent. " La maîtresse est furieuse, sa maman a de la peine, son papa dit que ça lui passera. Mais malgré tous les efforts de Lionel, ça ne lui passe pas. Au cours de la cérémonie, Lionel est surpris par la voix d'une femme qui chante merveilleusement et par l'allure de sa fille : une grande, bizarre, tout habillée de jaune. Il l'appelle Sissi pieds-jaunes. À la sortie de la messe, la fille s'approche de lui. La voilà à présent qui pousse un cri strident, un cri de mouette. Sa mère et Nicole les surprennent et c'est la catastrophe. Lionel commence à parler et, malgré lui, le pacanaima revient. Nicole et sa mère rient. Lionel a honte. Il se sauve loin, au bord de l'eau. Sissi l'a suivi. Elle aussi essaie de parler, de se faire comprendre, et Lionel ne comprend rien. Sissi est sourde et muette. Peu à peu, elle essaie de lui apprendre son monde à elle. Et un miracle se produit.