Thème « colonie de vacances, centre de loisirs »

Kaléidoscope / 9782877675024 / 0.00 € / Disponible

Cher journal, Demain, c'est les vacances ! Après beaucoup d'hésitations, avec les copains, on a décidé d'aller à la découverte de la jungle. On va faire de l'exploration, observer les tigres et les grands singes, je suis sûr que ça va être super !
Après « Pirateries », Nico repart en colo et il n'est pas au bout de ses surprises...

Albums / 9782211090803 / 0.00 € / Disponible

Zou s’apprête à partir en colonie de vacances. Il veut à tout prix éviter de faire bébé mais, en même temps, il sait que tous ses bisous quotidiens vont lui manquer : ceux du soir, ceux du matin, ceux pour rien… Ne t’inquiète pas, Zou, disent Papa et Maman, on a une solution. Et les voilà qui confectionnent une énorme provision de bisous. Zou n’aura qu’à ouvrir sa boîte à bisous quand il se sentira seul. Mais la boîte réserve une surprise…

Vous posiez-vous aussi la question : où vit Zou ? La réponse est dans ce livre. Zou vit dans un monde de zèbres ! Ses voisins sont des zèbres, ses amis sont des zèbres… Façon de dire, pour Michel Gay, que nous sommes tous un peu coquins, un peu voyous, bref un peu tous de drôles de zèbres.
Retrouvez Zou dans « Zou »,  « Zou n'a pas peur » et « Zou à vélo ».

Neuf / 9782211089944 / Disponible

Quand la mono du centre aéré a demandé ce qu’on avait comme Passion pour animer son propre Atelier Création et Découverte d’Activités Ludiques, Sportives et Artistiques, Gaspard a répondu « Haïku ».
Ça commençait très mal. Les haïkus, les autres ne savaient même pas ce que c’était et une grosse brute l’a surnommé « Aïe-mon-Kiki » et traité de tapette.
Tant mieux, après tout. Parce que en vérité, cette Passion, Gaspard ne souhaite la partager avec personne. Il souhaite rester seul avec elle. Avec elle et son chagrin. Avec elle et Léo. Personne ne le fera changer d’avis. Même pas cette fille en survêtement violet qui propose « Charlotte au chocolat ».

Neuf / 9782211082693 / 0.00 € / Disponible

Avec sa bande d'amis, Émilien se prépare à devenir mono au centre d'Argilly, en Bourgogne, un endroit pittoresque, selon la directrice. Traduction : sans salles de bains. La colo accueille des enfants de trois à sept ans, quelques cas sociaux et deux handicapés : un autiste de six ans, un mongolien de huit. La directrice a insisté : il faut encourager l'autonomie des enfants, avoir un consensus pédagogique et une complémentarité des apports. Émilien, lui, joue avec les petits à boire la pluie et il organise des courses d'escargots. C'est très mal vu. Il les aide à écrire des lettres pleines de chagrin à leurs parents. C'est désastreux. Bref, il cherche à se faire aimer des enfants. Les autres le traitent de démago et d'incapable. Il ne lui reste plus qu'à écrire à la sienne, de mère : « Chère maman, ton fils est un nul. » Heureusement, Martine-Marie est là. Elle a le dévouement gai et l'enthousiasme contagieux. Et elle, ce n'est pas l'autonomie d'Émilien qu'elle encourage, c'est son amour.

les lutins / 9782211090636 / 0.00 € / Disponible

Dans son journal, Nicolas partage ses impressions d'une colonie de vacances, légèrement hors du commun... Parfois, c'est précisément ce qu'il faut pour dégourdir le plus engourdi des garçons...

Médium / 9782211065672 / 0.00 € / Disponible

« Nous trouvons Madame Christiane en train de faire cuire de la viande dans une grande casserole. Bizarre : ce n'est pas le jour du cuisseau de veau.
- Qu'est-ce que c'est comme viande, Madame Christiane ?
- J'ai pensé que nous n'avions pas besoin de chiens ici, donc j'ai chassé la mère et j'ai pris ses chiots.
- Vous nous racontez des blagues. On ne peut pas manger du chien.
- Bien sûr que si. Les Chinois en mangent, alors pourquoi pas nous ?
- Ben moi je suis pas chinois. J'en mange pas.
- Moi non plus.
Personne n'en veut, alors Madame Christiane mange les quatre chiots.
- C'est excellent, dit-elle. Ça me rappelle les cuisses de grenouille.» 
Madame Christiane sauve des enfants. Elle tient tête aux Allemands et cache des évadés. Elle fait le docteur, parce qu'elle est infirmière. Elle fabrique de faux camemberts et du vrai dentifrice. Elle veut élever des souris pour les laboratoires. Elle aime les douches froides. Elle chante « Vent frais vent du matin ». Elle joue de l'harmonium. Elle connaît les champignons. Elle mange du chien. Les petits l'appellent Madame Christiane. Elle a vraiment existé.

Médium / 9782211032650 / 0.00 € / Disponible

« Maman, papa, Tout se passe bien ici. J'ai rencontré une fille très sympa. Elle est rousse et polyallergique.» Tel est en substance le texte de la lettre que Sébastien Zelter - en colonie de vacances aux Glycines - n'envoie pas à ses parents. Sébastien oublie de dire que cette fille très sympa s'appelle Iris, qu'il est particulièrement amoureux d'elle et que la polyallergie n'entame en rien sa séduction. Décidément, cette colo ne s'annonce pas comme celles des autres années. D'autant que les monos ont décidé d'organiser un concours de poésie et que, depuis la recette de la soupe de poissons en bouts rimés jusqu'au mode d'emploi de l'insecticide en anglais, la poésie se révèle un domaine encore plus vaste et riche qu'on ne le soupçonnait. Mais c'est au moment où l'inspiration de Sébastien culmine vers l'apothéose et où il multiplie les manoeuvres de séduction, (timides) à l'intention d'Iris, que celle-ci - décidément très polyallergique - est transportée à l'hôpital. Son retour aux Glycines ne sera pas sans surprises...

Médium poche / 9782211223256 / 0.00 € / Disponible

À la colonie, les autres trouvaient cela vraiment très drôle, de les laisser tous les deux seuls sur l’île aux Boucs, nus, pour la nuit. Lui n’était pas très costaud. Elle ne savait pas nager. Ce qui n’était pas prévu, c’est que Laura et Howie s’échapperaient. Sans argent, sans vêtements, sans nulle part où se réfugier, et ne pouvant compter que l’un sur l’autre. Maintenant, la police, leurs parents, tout le monde les cherche. Eux, ils se sont trouvés. Mais jusqu’où ?