Mon lapin

Un jour que Garance Petitpied était seule chez elle, Vachéché, son chien de chasse, lui rapporta, tout mou entre ses dents, un pauvre petit lapin. Il était tiède, il respirait… non seulement il était vivant, mais il parlait ! Garance voulut le soigner, mais lui préférait avoir une vraie conversation. Garance aimait changer les noms, alors elle appela Jean le lapin qui, avant, s’appelait Augustin. Jean, lui, trouvait qu’il y avait autre chose que les noms à changer dans cette maison. La place du chien, par exemple…

Vérifiez la disponibilité du livre chez votre libraire habituel (en partenariat avec le site Libraires indépendants).

    Retrouvez également les livres de l’école des loisirs chez

    Drupal 7 Appliance - Powered by TurnKey Linux