Mon lapin

Un jour que Garance Petitpied était seule chez elle, Vachéché, son chien de chasse, lui rapporta, tout mou entre ses dents, un pauvre petit lapin. Il était tiède, il respirait… non seulement il était vivant, mais il parlait ! Garance voulut le soigner, mais lui préférait avoir une vraie conversation. Garance aimait changer les noms, alors elle appela Jean le lapin qui, avant, s’appelait Augustin. Jean, lui, trouvait qu’il y avait autre chose que les noms à changer dans cette maison. La place du chien, par exemple…

Nous vous proposons de géolocaliser la disponibilité du titre sur le site de notre partenaire "Les librairies indépendantes". Au clic sur l'un des liens ci-dessous, vous serez automatiquement redirigé vers ce site pour, si vous le souhaitez, réserver le titre en question et finaliser son achat.