Thème « théâtre classique »

Classiques / 9782211083294 / 0.00 € / Disponible

Amphitryon est une véritable féerie qui a tout pour surprendre mais aussi pour enchanter le spectateur : Jupiter, non content d'avoir obtenu les faveurs d'une femme fidèle en prenant les traits d'Amphitryon, son mari, décide de pousser plus loin le jeu et de semer la confusion parmi les hommes. Avant de rétablir l'ordre, il savoure avec son fils Mercure, lui aussi travesti, ses talents de comédien qui lui permettent d'assouvir ses caprices en toute impunité. Comme la poésie, la comédie latine revendique le droit à la fantaisie, au rêve, au non-sens. Le spectateur joue le jeu, accepte les conventions les plus folles et se réjouit de voir Jupiter triompher par des moyens surnaturels.

Classiques / 9782211083683 / 0.00 € / Disponible

Considéré comme le « Roméo et Juliette français », Le Cid est aussi la plus « cornélienne » des pièces de Corneille, puisque le héros tragique y est confronté au très fameux « dilemme cornélien ». Il doit en effet choisir entre deux positions également légitimes... et également condamnables : « Il faut venger un père, ou perdre une maîtresse », déplore Rodrigue, montrant ainsi que c'est avec lui-même, plus encore qu'avec la société de son temps, qu'il entre en conflit. Pourtant, à travers le destin individuel d'un homme se joue un bouleversement historique fondamental : le monde féodal, animé par une logique de clans, bascule vers un monde nouveau, un monde « moderne » où instincts et sentiments doivent être maîtrisés. Pièce où l'honneur se heurte à l'amour et le devoir à la passion, "Le Cid" mêle les effets comiques au sublime et au pathétique, ce qui entraînera l'une des plus virulentes querelles esthétiques de l'âge classique. Vouée dès sa création à un succès jamais démenti, l'oeuvre est présentée ici dans une version abrégée qui offre la possibilité de la jouer en classe.

Classiques / 9782211080057 / 0.00 € / Disponible

Dans la littérature occidentale, les histoires d'amour finissent mal, c'est un fait connu... Tel est bien l'argument de cette pièce majeure d'amour et de mort, l'une des plus célèbres du dramaturge élisabéthain. Dans une atmosphère de guerre civile, de luttes de clans, de haines ancestrales entre familles, seul l'amour-passion entre deux jeunes gens que tout oppose peut conduire la société, mais trop tard, à reconsidérer rancoeurs et préjugés, c'est-à-dire à laver le sang et l'injure par les larmes. En effet, il n'aura pas fallu moins d'un double suicide pour qu'enfin la vérité soit révélée, et les valeurs sociales dominantes mises en cause. Au-delà du destin tragique des personnages, Shakespeare exploite un arsenal d'épisodes que l'on qualifierait aujourd'hui de « gothiques » : meurtres, duels, projets d'enlèvement, fausse mort, empoisonnements, profanation de tombeaux... C'est sans doute ce qui a conduit le classicisme français à ignorer ce théâtre considéré comme de mauvais goût, mais aussi, et pour cette raison même, le romantisme à y voir le parfait modèle du mélange des genres, où le grotesque voisine avec le sublime. Profondément ancrée dans le contexte sociopolitique de son temps, la pièce a pourtant su s'imposer comme symbole de l'amour impossible et inspirer durablement tous les champs de la création. Elle est présentée ici dans une version abrégée permettant de la jouer en classe.

Classiques / 9782211095631 / 0.00 € / Disponible

Lisez Courteline et vous rirez. Vous rirez de Piégelé, l'acteur dépourvu de mémoire, qui estropie les plus beaux textes... de Bobéchotte, un peu sotte, avec son « nangora »... Vous vous réjouirez quand La Brige clouera le bec de l'employé des Postes borné, du contrôleur de tramway grincheux et du mauvais cocher.
Tirés de la vie de tous les jours, ces personnages pourraient bien faire partie de notre entourage d'aujourd'hui. Cherchez bien, vous les rencontrerez sûrement.
Ce volume contient : L'ours; Roland; Le petit malade; Le gora; Au temple; Une évasion de Latrude; Illusion; Cumul; Monsieur Badin; Un lettre chargée; La correspondance cassée; Le mauvais cocher; Hortense, couche-toi !.