Thème « mort, deuil »

Filtres sélectionnés :
Livre numériqueles lutins
les lutins / 9782211079013 / 5.00 € / Disponible

Le papa d'Alba est parti. « Savez-vous où il est allé ? » demande la petite fille aux fourmis. « Il nous a dit qu'il voulait voir la forêt », répondent-elles. Dans la forêt, Alba se retrouve nez à nez avec un éléphant. « Je cherche mon papa », dit-elle. Alors, l'éléphant la saisit avec sa trompe, la dépose sur sa tête et se met à courir en direction du lac...

Albums / 9782211061568 / 21.90 € / Disponible

Hipollène est presque grande et son père a décidé de lui apprendre tous les secrets de la chasse aux glousses. Ils habitent dans l'Arbre sans fin. Au bout d'une branche il y a toujours une autre branche. Grand-Mère sait tout de l'arbre. Grand-Mère meurt, l'arbre pleure. Hipollène se cache dans sa maison secrète. Elle est si triste qu'elle se transforme en larme, et c'est le début de son immense voyage.

les lutins / 9782211053013 / 5.00 € / Disponible

Petit-Bond et ses amis découvrent un merle qui ne bouge plus. Que lui est-il arrivé ? Peut-être dort-il ? Peut-être est-il malade ? Non. Le merle est mort... Petit-Bond et ses amis sont bien déconcertés par cette découverte. Mais très vite, la vie reprend ses droits.

les lutins / 9782211063272 / 5.00 € / Disponible

Dans la grande forêt, un petit éléphant est né. Il s'appelle Babar. Voici son histoire triste et gaie : comment sa mère fut tuée par un chasseur, comment il s'enfuit à la ville où il fut recueilli par la vieille dame et devint roi, en revenant dans son pays.

les lutins / 9782211070102 / 5.00 € / Disponible

Rien est toujours avec moi, autour de moi. Il est toujours de bonne humeur et ne dit jamais rien de méchant. Je fais des tas de choses avec Rien. Pourtant, il arrive que Rien ne comprenne rien de rien. Quand je lui dis que j'aimerais bien rejoindre Maman au ciel, sur les montagnes d'Himalaya, par exemple. Rien, c'est mon ami à moi et rien ne le remplacera jamais.

les lutins / 9782211073837 / 5.00 € / Disponible

Le grand-père de Pablito lui a offert un petit cochon jaune. Pablito l'a baptisé Amarillo, à cause de sa couleur. Ils sont inséparables. Mais un jour, Amarillo disparaît. Les jours passent et il ne revient pas. Personne ne sait ce qui lui est arrivé. Pablito pense à lui sans cesse, rien ne peut le consoler. « Peut-être Amarillo est-il mort », lui dit son grand-père. « Et ici, au Guatemala, quand les gens sont tristes comme toi, Pablito, ils envoient un cerf-volant dans le ciel pour communiquer avec les morts.» 
Le jour de la fête des morts, le cerf-volant de Pablito est prêt. « Vole, vole vers Amarillo ! » lui dit-il. Et ce jour-là, il se passe une chose très belle : Amarillo lui répond.

Albums / 9782211095181 / 14.80 € / Disponible

Comment guérir d’une blessure ? Comment combler un vide ? Comment supporter une absence ? Comment survivre à la mort d’un être cher ? L’ours croit qu’il n’y arrivera pas. Qu’il restera inconsolable du départ de son ami le petit oiseau. Il ne se sépare plus du cercueil qu’il lui a fabriqué.
Mais c’est en acceptant de passer par toutes les étapes de la souffrance et du deuil – révolte, souvenirs, chagrin, solitude…– qu’il va enfin reprendre goût à la vie, et faire de nouvelles rencontres.

les lutins / 9782211073813 / 5.00 € / Disponible

Dans une ville toute blanche, accrochée à une falaise qui domine l'océan, un vieux roi vient de s'endormir pour toujours. Les cloches sonnent à la volée : « Le vieux roi est mort, le vieux roi n'est plus ! » 
Dans le palais doré perché au sommet du rocher, un petit prince pleure en regardant la mer. Un énorme chagrin lui serre très fort le coeur. « Viens, petit prince, viens, c'est ton tour... »

les lutins / 9782211060103 / 5.00 € / Disponible

C'était une très vieille femme, qui n'entendait et ne voyait presque plus rien. Lorsqu'un jour, la mort vint frapper à sa porte, elle la pria gentiment d'entrer. Elle était bien contente d'avoir de la visite. La mort fut si surprise... qu'elle en tomba malade !

Neuf / 9782211218504 / 9.00 € / Disponible

Avant, Kin et Jen vivaient heureux sur leur petite île de Yun. Ils regardaient le soleil couchant, jouaient sur le sable, exploraient tous les recoins. L’océan était la frontière de leur monde. Malheureusement, leurs parents n’ont plus les moyens de nourrir Kin et Jen. C’est pourquoi ils décident de les confier à monsieur Wai, un riche commerçant qui possède un bateau, afin qu’ils entrent à son service. Avec lui, ils traverseront la mer et chercheront une meilleure fortune sur le continent.
Quitter l’île, Kin et Jen n’en ont aucune envie. Surtout que leur nouveau maître est un homme colérique, effrayant, méchant, qui envoie tout le monde au diable et voit des diables partout, dans une baleine ou dans un orage. Mais quel est donc ce diable qui obsède monsieur Wai ?

Neuf / 9782211089944 / Disponible

Quand la mono du centre aéré a demandé ce qu’on avait comme Passion pour animer son propre Atelier Création et Découverte d’Activités Ludiques, Sportives et Artistiques, Gaspard a répondu « Haïku ».
Ça commençait très mal. Les haïkus, les autres ne savaient même pas ce que c’était et une grosse brute l’a surnommé « Aïe-mon-Kiki » et traité de tapette.
Tant mieux, après tout. Parce que en vérité, cette Passion, Gaspard ne souhaite la partager avec personne. Il souhaite rester seul avec elle. Avec elle et son chagrin. Avec elle et Léo. Personne ne le fera changer d’avis. Même pas cette fille en survêtement violet qui propose « Charlotte au chocolat ».

Neuf / 9782211098038 / 8.00 € / Disponible

Thomas a rendez-vous avec le docteur Zblod qui ne l’ausculte pas, ne regarde ni sa gorge ni ses oreilles.
Ce n’est pas ce genre de docteur.
C’est un spécialiste des angoisses et des cauchemars.
On peut lui dire tout ce qui nous passe par la tête, a dit maman. Thomas craint que cette phrase n’agisse comme une malédiction, et que n’importe quoi, absolument n’importe quoi lui passe par la tête.
« – Les cauchemars que tu fais le jour, est-ce que ce sont toujours les mêmes ? a demandé le docteur.
– Il y en a plusieurs sortes. Mais il y en a un qui revient plus souvent que les autres.
– Est-ce que je peux te demander de quel cauchemar il s’agit, si ce n’est pas indiscret ?
C’était un moment important, parce que j’allais prononcer le nom qui compte le plus dans ma vie. »
Le nom qui compte le plus dans la vie de Thomas, depuis qu’il a vu le film, c’est celui de Nanouk l’Eskimo.

les lutins / 9782211095457 / 5.00 € / Disponible

« Ce jour-là, nous avons créé une entreprise qui s'appelait Enterrements SA. Nous allions faire les plus beaux enterrements du monde et rendre service à tous ces malheureux animaux morts qui gisaient par terre. Le travail d'Esther, ce serait de creuser. Moi, j'écrirais les poèmes. Et Lolo, lui, pleurerait. »

Albums / 9782211215404 / 12.70 € / Disponible

Son père le lui avait bien dit : « Il ne faut pas sortir en mer quand le ciel est noir. » Mais comme il n’est plus là pour le lui interdire, le petit garçon part pêcher sous les nuages. Soudain, quelque chose se prend dans son filet. Alors qu’il tire, la tempête se déchaîne. Et voilà que sa prise apparaît. Horreur ! C’est un squelette qui se dresse devant lui. Il a beau fuir, pagayer de toutes ses forces, puis s’évanouir, le petit garçon ne se débarrassera pas du squelette avant d’avoir compris ce que celui-ci est venu lui enseigner…

Il y a huit ans que Chen Jiang Hong a eu l’idée de cet album, intrigué par un dessin traditionnel chinois du VIIe siècle sur lequel un squelette manipule une marionnette d’enfant-squelette devant un petit garçon qui les regarde paisiblement, tandis que, derrière lui, sa mère est terrifiée. Peu à peu, nourri aussi par des contes, il a trouvé son histoire qui illustre de façon profonde cette grande vérité de la philosophie chinoise : la vie et la mort sont comme les deux côtés de la même main. Les enfants, qui sont de grands sages, acceptent bien plus volontiers cette idée que les adultes…
 

Neuf / 978221102250 / Disponible

Bon-Papa est mort. Bon-Papa qui appelait Suzanne Cocotte, qui faisait des blagues vraiment pas drôles avec la mousse de sa bière, qui avait une chemise à carreaux trempée de sueur, qui dégommait les taupes au fusil, et qui disait : « Voyons, on ne pleure pas pour un hamster. » Bon-Papa à qui Suzanne tirait la langue, intérieurement, plusieurs fois par jour, parce qu'elle en avait marre de ses plaisanteries, qu'elle était contre l'assassinat de taupes, et qu'elle avait beaucoup pleuré à la mort de son hamster. 
Bon-Papa est mort dans sa chemise à carreaux, en tondant la pelouse avec Suzanne. La maison est pleine de larmes, de coups de téléphone, d'hommes en chaussures noires, et de silences inquiétants. Dans la cour, il y avait une grande malle noire. Suzanne se pose des questions, elle pense à Bon-Papa et elle attend l'arrivée de l'oncle Henri.

les lutins / 9782211081627 / 5.00 € / Disponible

Petite Mort se désole : les gens qu'elle emmène au royaume de la Mort sont tristes. Ils soupirent, ils ont froid. Jamais personne ne lui parle... Jusqu'au soir où Petite Mort vient chercher Elsewise. La fillette l'accueille avec joie : « Enfin, vous êtes là ! » s'écrie-t-elle en souriant.