Thème « Martin Luther King »

array(49) { ["Les jeux de l'école des loisirs"]=> string(4) "2321" ["Moulin Roty"]=> string(4) "2322" ["Hors collection"]=> string(4) "2153" ["Lecture guidée audio"]=> string(4) "2311" ["Livre numérique"]=> string(4) "2155" ["Petit Loulou"]=> string(4) "2259" ["Loulou & cie"]=> string(3) "587" ["Albums"]=> string(3) "586" ["Pastel"]=> string(3) "593" ["Kaléidoscope"]=> string(3) "592" ["les lutins"]=> string(4) "1045" ["Grandes Images de l'Histoire"]=> string(4) "2127" ["DVD Albums filmés - Collectivités"]=> string(4) "2152" ["Moucheron"]=> string(4) "2225" ["Mouche"]=> string(3) "590" ["Neuf"]=> string(3) "594" ["Neuf poche"]=> string(4) "2143" ["Archimède"]=> string(3) "591" ["Médium"]=> string(3) "595" ["Médium poche"]=> string(3) "609" ["M +"]=> string(4) "2136" ["M+ poche"]=> string(4) "2137" ["Classiques"]=> string(3) "597" ["Illustres Classiques"]=> string(4) "2270" ["Théâtre"]=> string(3) "598" ["Rue de Sèvres"]=> string(3) "612" ["l'école des loisirs à écouter"]=> string(3) "606" ["l’école des loisirs récréative"]=> string(3) "610" ["mille bulles"]=> string(3) "608" ["Albums filmés VOD"]=> string(4) "2091" ["coédition"]=> string(4) "2100" ["romans grand format"]=> string(3) "611" ["broché"]=> string(3) "601" ["Classiques Abrégés"]=> string(3) "596" ["contes du monde entier"]=> string(3) "604" ["dialogue"]=> string(3) "589" ["DVD Albums filmés"]=> string(3) "605" ["livre abonnement max"]=> string(3) "607" ["médium documents"]=> string(3) "599" ["médium/cinéma"]=> string(3) "603" ["Petite bibliothèque"]=> string(3) "600" ["tout carton"]=> string(3) "602" ["belle vie"]=> string(4) "1233" ["divers"]=> string(4) "1234" ["L'École des lettres"]=> string(4) "1235" ["matou"]=> string(4) "1236" ["mouche poche"]=> string(4) "1238" ["Renardeau"]=> string(4) "1240" ["Margot"]=> string(4) "2317" }
array(2) { ["Livre numérique"]=> string(4) "2155" ["Margot"]=> string(4) "2317" }
Filtre sélectionné :
8 à 11 ans
Neuf / 9782211226035 / 5.00 € / Disponible

Léon Walter Tillage est né en 1936, en Caroline du Nord. Son arrière-grand-mère était esclave, son père, métayer. Métayer, alors, cela voulait dire travailler toute l'année pour payer les dettes de l'année précédente, et ne jamais rien posséder soi-même. Être noir, dans les années quarante et cinquante, cela signifiait qu'on pouvait entrer dans certains magasins, mais par la porte de derrière, et qu'on entendait l'employé demander aux clients blancs : « Est-ce qu'il vous dérange ? Cela vous ennuie-t-il qu'il reste là ? Voulez-vous que je le mette dehors ? » Cela signifiait surtout qu'on pouvait perdre la vie, sans raison et sans espoir de justice.
Le père de Léon est mort sous les yeux de sa femme et de ses enfants, écrasé par une voiture conduite par de jeunes Blancs. Ils lui ont foncé dessus à deux reprises, pour s'amuser. Léon avait tout juste quinze ans. Il se souvient d'avoir longtemps fait sept kilomètres à pied pour aller à l'école. Il se souvient que le conducteur du bus scolaire des Blancs arrêtait son véhicule pour que ses petits passagers puissent aller jeter des pierres aux écoliers noirs. De l'angoisse des siens les soirs où ils savaient que les membres du Ku Klux Klan allaient sortir. Il se souvient aussi que ses parents disaient : « Ç'a été voulu comme ça. C'est comme ça que ça doit être. Vous n'obtiendrez jamais d'être les égaux des Blancs », et qu'il a refusé de les croire. Il a préféré écouter les paroles de Martin Luther King et risquer sa vie en participant à des marches pacifiques. Et un jour, enfin, les premières victoires sont venues.