Thème « grands-parents »

Filtre sélectionné :
8 à 11 ans
Neuf / 9782211085502 / 8.00 € / Disponible

Un hiver, le père de Philippe Dumas est mort. Il n'est pas parti en voyage, il ne nous a pas quittés, il n'a pas disparu. Il est mort. Et sa mort n'est pas un accident à taire, à passer sous silence, à étouffer, parce qu'en parler c'est tout simplement pouvoir mieux vivre et trouver des réponses à nos questions : Qu'est-ce que ça veut dire mourir ? Comment cela se passe-t-il ? Y a-t-il quelque chose après ? En parler, c'est aussi accepter que sa mort fasse partie de sa vie même et de ses tourbillons, exactement comme l'avait été sa naissance dans une fratrie nombreuse et la saveur des dragées d'alors. Ou ses bêtises d'enfants, ses récompenses d'adolescent, l'horreur de la Grande Guerre mais aussi la douceur des sentiments. Ou la saveur des dragées à la naissance de ses enfants et de ses petits-enfants. Ou sa maladie et les pansements des souvenirs. En parler, c'est faire fuir la peur qui se nourrit de silence et d'omissions. Comprendre que chacun doit trouver ses réponses, ne rien attendre ou tout espérer de l'après et, surtout, vivre intensément.

Neuf / 9782211090742 / 8.50 € / Disponible

Les parents de Marjorie sont dans une cage. Elle sait qu’en vérité ça s’appelle une prison, mais elle préfère le mot « cage », comme plage, sage, nage, nuage…
Il y a beaucoup d’autres mots que Marjorie aime bien. Pourtant, elle n’ose plus les dire depuis que, d’un simple regard, sa grande sœur lui ordonne de se taire. C’est comme si les rayons de soleil que Lucile avait dans les yeux avant le départ de leurs parents étaient devenus des langues de serpent qui voudraient piquer. Et quand elle parle, c’est avec une voix de crapaud en colère !
Alors, le jour où Lucile lui interdit de devenir copine avec Margot, qui vient d’emménager dans le quartier, Marjorie hoche la tête pour dire oui.
Et quand Lucile aux yeux de serpent décide de s’« amuser un peu » avec la nouvelle voisine, Marjorie serre les lèvres et se tait. Mais elle commence à avoir très peur.

Neuf / 9782211318563 / Disponible

Si je vous dis que mon grand-père est magicien et que mes parents voyagent partout dans le monde, ça donne l’impression d’une famille géniale, non ? Mais non. D’abord parce que j’habite chez mes autres grands-parents, pas du tout amusants. Et surtout parce que je m’appelle Tim Ellento et que la malchance, dans ma famille, c’est une malédiction. Le genre de malchance qui fait que des choses très bizarres et pas franchement rassurantes vous tombent dessus.

mille bulles / 9782211220996 / 6.00 € / Disponible

À la campagne, il y a Pépé et Mémé. Avec Mémé, c’est super. On va au jardin, on donne à manger aux poules, on ramasse leurs oeufs et, le soir, on joue aux cartes pendant que Pépé s’endort devant la télé. Avec Pépé, c’est autre chose. Pas facile de savoir s’il est en colère ou content. Maman dit qu’il est comme un ours : il râle et il ronchonne, mais en vrai, il n’est pas méchant, il est tout doux. Comme un grand ours… Avec Pépé, on va aussi à la pêche, et il arrive même qu’il fasse des bêtises qui mettent Mémé (un peu) en colère. Finalement, Pépé est un super-Pépé !

La petite famille est la chronique tendre et pleine d’émotion de la relation privilégiée entre grands-parents et petits-enfants. Les trois tomes de la série s’attachent à décrire un quotidien fait de minuscules aventures et de moments partagés qui, quoi qu’il arrive, et même au-delà de la disparition de ceux qu’on aime, permettent aux enfants de grandir et de « se bâtir ».

mille bulles / 9782211221030 / 6.00 € / Disponible

C’est l’été, c’est les vacances. On part très tôt, bien avant qu’il fasse jour. Tata habite loin, tout là-bas, au bord de la mer, parce que le métier de son amoureux, c’est de fabriquer des huîtres. La mer, j’aime bien. Il y a du sable, du soleil, des vagues, des crabes… La seule chose que je n’aime pas, ce sont les huîtres ! Mais les parents, eux, ils adorent. Justement, ils étaient en train d’en manger quand le téléphone de maman a sonné. Rien qu’à sa voix, j’ai tout de suite compris qu’il se passait quelque chose de bizarre. Elle a demandé à Tata de nous emmener faire un tour, et quand elle nous a rejoints sur la plage, elle avait les yeux tout rouges. Elle nous a expliqué que le coeur de Pépé s’était arrêté et que les médecins ne pouvaient plus le redémarrer. Moi, je ne veux pas que Pépé il soit mort. J’avais encore plein de choses à lui dire.

Neuf / 9782211312370 / Disponible

Depuis que Violette a perdu ses parents, elle vit avec son oncle Régis. Ils s’entendent bien maintenant, ils forment une petite famille. Et puis habiter à Versailles, dans les jardins du château, c’est fabuleux. Pour Noël, ils vont retrouver les grands-parents, au bord de la mer. Mais avec Régis, ils ne se parlent plus depuis des années et c’est la première fois que Violette y va sans ses parents. La fête pourrait mal tourner...

Albums / 9782211024082 / Disponible

Il s'en passe de drôles de choses, la nuit, dans la belle maison de Grand-maman sur la colline, au milieu des palmiers et des cyprès. Dans la chambre de Nora, la malle aux jouets s'anime et commence une formidable fête à laquelle participent poupées et pantins, sans oublier Maggie, Pouh, Kiki et... toutes les étoiles de ce beau ciel d'été !

Neuf / 9782211204453 / 8.50 € / Disponible

1962. La famille de Simon déménage. Elle quitte le nord de Paris pour s’installer à une vingtaine de kilomètres, à Champigny-sur-Marne. Tout le monde est déjà parti mais il reste à faire bouger Mémé. La grand-mère tout juste arrivée d’Algérie refuse catégoriquement de monter dans une voiture, un bus ou un métro. Elle veut marcher, un point c’est tout. Simon, son petit-fils, se voit chargé de l’accompagner à travers la capitale et la proche banlieue.
En chemin, Mémé va de découverte en découverte. « T’y as vu celle-là… la jupe courte qu’elle porte et serrée… et çui-là, comme ça y dort ? Ici par terre ?…C’est pas possible ma mère… Qu’est-ce qu’on peut voir ici en France ! »

Neuf / 9782211222198 / 12.99 € / Disponible

Ernest a dix ans. Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu. Dix ans d'ennui : sa vie avec sa grand-mère, prénommée Précieuse, n'a rien de très exaltant : école, goûter, devoirs, soupe. Pas de téléphone, pas de télévision. Seule distraction : une mystérieuse lettre que le grand-père d'Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable. Ernest est bon élève, solitaire et taciturne, pour ne pas dire muet. Jusqu'au jour où Victoire de Montardent arrive dans sa classe et jette son dévolu sur lui. Car Ernest est beau, ce que les autres filles de la classe avaient déjà remarqué...

Neuf / 9782211015585 / 6.00 € / Disponible

Et pourtant, Thomas était persuadé de bien connaître son grand-père. Il l'avait toujours vu là, souriant, gentil, dans le cadre familial. Il aurait juré qu'aucune surprise ne pouvait venir de la part de ce petit homme tranquille. Aussi va-t-il d'étonnement en étonnement au cours du voyage qu'il entreprend avec son « Pépé la Boulange », à bord d'une vieille traction rafistolée. L'étonnement grandit encore lorsqu'il découvre Belle-Île, le pays natal de son pépé, et que l'enfance de Julien Granger s'impose tout à coup, sauvage et magnifique tout à la fois. Enfin Pépé la Boulange avait gardé tout au fond de son être un secret plus intime. Des rapports tendres et vrais entre un vieil homme pas gâteux et un enfant pas infantile... En arrière-plan, la splendeur de Belle-Ile.

Neuf / 9782211231176 / 9.50 € / Disponible

Les parents d’Ilinca ont quitté Bucarest pour la France. Ils ont beau lui assurer que c’est seulement pour quelques mois, Ilinca trouve le temps long. Selon elle, ça ne vaut pas la peine de quitter ceux qu’on aime pour aller faire tourner des cabinets médicaux en Normandie. Ni de gâcher le présent en espérant un meilleur avenir. À l’approche de Noël, c’est de plus en plus difficile.
En l’absence des parents, on fait front dans la rue Zambila. Ilinca et sa petite soeur Zoe sont prises en charge par leurs grands-parents. Lorsque le professeur de roumain propose de participer à un concours d’arts plastiques, Ilinca s’associe à Florin, un élève rom de sa classe. Il écrira des poèmes, elle fera des photographies. Pour Ilinca, la photographie est le meilleur moyen de lutter contre les clichés, et de voir, enfin, ce qui se cache derrière les certitudes.

Archimède / 9782211067065 / 12.20 € / Disponible

Nicolas passe quelques jours de vacances à la ferme, ou plutôt « aux fermes » puisqu'il y en a deux, voisines l'une de l'autre. Celle de son grand-père, paysan à l'ancienne ; et celle de son oncle Jean, qui préfère qu'on l'appelle « exploitant agricole ». Deux façons très différentes d'envisager le travail de la terre, deux modes de vie presque opposés. Quelle est la meilleure méthode ? Pas forcément la plus moderne. Nicolas repartira avec le sentiment que, dans le domaine de l'agriculture, le « progrès » n'en est peut-être pas toujours un......