Thème « clonage humain »

Médium / 9782211046978 / 0.00 € / Disponible

« Monsieur, suite au décès de votre fille A, nous vous informons que A'est à votre disposition aux laboratoires Vorillon. Monsieur X. » N'importe qui serait légèrement déstabilisé en lisant cette lettre. Ensuite la plupart d'entre nous croiraient à une plaisanterie sibylline et de mauvais goût, et cesseraient bientôt d'y penser. Nils Hazard décide de savoir d'où elle vient. Parce qu'il est curieux de nature... et parce qu'il a un véritable don pour mettre son nez là où il ne faut pas. Peut-être aussi parce qu'il va être père dans quelques jours et que c'est un sujet qui le préoccupe beaucoup. Il se présente sous un faux nom aux laboratoires Vorillon pour mener une petite enquête. Mais le simple fait d'avoir conservé la lettre le met en danger. Car le professeur Vorillon est un adepte du clonage humain et se livre à un trafic d'embryons des plus lucratifs. Et il n'a aucune envie qu'une preuve écrite de ses activités se promène dans la nature. Pauvre Nils Hazard, on lui saccage son appartement, on lui met un couteau sous la carotide et, en plus, sa petite amie Catherine lui en veut terriblement d'avoir disparu le jour de l'accouchement. Pauvre petite Juliette Hazard : non seulement un test paru dans Jeune et Jolie démontre que son père est totalement irresponsable, mais de surcroît la voilà kidnappée dans une camionnette et bringuebalée à travers Paris. Elle a faim et son père a un mal fou à lui donner son biberon parce qu'il a les mains et les pieds attachés ! Vraiment, être la fille d'un détective étruscologue, est-ce un cadeau ?
Retrouvez Nils Hazard dans : « Dinky Rouge sang », « L'Assassin est au collège », « La Dame qui tue », « Tête à rap », « Scénario catastrophe », « Qui veut la peau de Maori Cannell ? ».

Médium + / 9782211071857 / 0.00 € / Disponible

El Patròn a cent quarante ans et il est l'homme le plus puissant du monde. Il règne sans partage, depuis son luxueux palais décoré de son emblème, le scorpion, sur Opium, ce nouveau pays créé au XXIe siècle, entre le Mexique et les États-Unis, entièrement dédié à la culture du pavot et à l'enrichissement des trafiquants de drogue. Quand il mourra, il emportera dans sa tombe ses richesses mais aussi ses serviteurs, sa maisonnée, comme les pharaons et les anciens rois chaldéens. Mais, pour l'heure, El Patròn n'a pas l'intention de mourir. Il veut vivre neuf vies, comme les chats et les démons. C'est à cela que servent les clones, des réservoirs d'organes jeunes et sains, des presque humains que l'on décérèbre à la naissance. El Patròn est si orgueilleux qu'il a exigé que Mattéo, son clone, fasse exception à la règle et grandisse avec son cerveau. Le problème, c'est que, quand on a un cerveau, on s'en sert.