Tana
Hoban
Auteur/Illustrateur
Née à Philadelphie, de parents immigrés russes, la prestigieuse photographe américaine, Tana Hoban, internationalement connue, est décédée en janvier 2006 à la veille de son quatre-vingt neuvième anniversaire. Au début des années 70, elle a donné naissance à un genre nouveau dans le domaine de la littérature enfantine, les livres de photos pour enfants. À dix-huit ans, elle entrait à l'École féminine de design de Philadelphie, l'actuel Moore College of Art. Elle y reçut une
Née à Philadelphie, de parents immigrés russes, la prestigieuse photographe américaine, Tana Hoban, internationalement connue, est décédée en janvier 2006 à la veille de son quatre-vingt neuvième anniversaire. Au début des années 70, elle a donné naissance à un genre nouveau dans le domaine de la littérature enfantine, les livres de photos pour enfants. À dix-huit ans, elle entrait à l'École féminine de design de Philadelphie, l'actuel Moore College of Art. Elle y reçut une bourse qui lui permis d'aller étudier en Angleterre et aux Pays-Bas. De retour aux États-Unis, elle travailla comme graphiste et photographe pour divers magazines. Puis, elle délaissa peu à peu l'illustration au profit de la photographie et se spécialisa dans les photos d'enfants. En 1949, ses photographies furent exposées au Musée d'Art Moderne de New York. Edward Steichen, le directeur de la photographie du musée choisit une de ses photographies pour figurer dans la célèbre exposition The Family of Man. Elle collabora à des journaux aussi renommés et prestigieux que "Vogue", "Newsweek", "Life", "Look", "Time"… À partir de 1960, parallèlement à son métier de photographe, Tana Hoban se mit à explorer d'autres directions et se lança dans diverses expériences. Elle réalisa des courts-métrages, inaugura un cours sur la photographie en tant que moyen de communication à l'École Annenberg de l'université de Pennsylvanie, créa une ligne de vêtements originaux, devint bénévole à l'hôpital de Philadelphie… Au début des années 1970, Tana Hoban choisit de ne plus utiliser les enfants comme modèles mais de s'adresser directement à eux à travers ses photos, en faisant des livres. C'est alors qu'elle rencontra Susan Hirschman, éditrice de Macmillan Books for Children. Cette rencontre fut capitale dans la vie de Tana Hoban. Deux albums furent aussitôt publiés : "Look again" et "Shapes and Things". C'était le début d'une longue et passionnante carrière dans l'édition enfantine. Puis, advint ce que Tana Hoban appela "l'expérience de Bank Street" : des enfants de l'école de Bank Street à New York furent un jour questionnés sur ce qu'ils avaient vu sur leur trajet en venant à l'école. La plupart d'entre eux répondirent "Rien". C'est alors que Tana Hoban décida de faire des photos qui inciteraient les enfants à regarder différemment le monde qui les entoure et à poser un autre regard sur leur quotidien. De cette expérience sont nés plus de cinquante albums qui constituent de magnifiques outils pédagogiques sur l'observation et la perception, utilisés par les écoles et les bibliothèques à travers l'Europe et les États-Unis.
Partager

Laissez-nous votre email pour être prévenu de l'actualité de cet auteur

Suivre cet auteur