Quatre comédies à lire et à jouer

Les comédies que vous allez lire et jouer sont tout au plus des farces. Les deux premières figuraient parmi celles que Molière a écrites et jouées en province ; mais les deux autres qui datent de 1668 et de 1671 nous montrent qu'il n'a jamais renoncé à utiliser les moyens populaires de la farce pour plaire à son public. C'est un trait constant de son oeuvre. On trouve jusque dans ses dernières pièces des détails, des situations, des "gags" qui sont repris de ses premières farces. "La Jalousie du Barbouillé", c'est l'histoire d'un mari dupé par sa trop jeune femme, qu'il veut garder au logis envers et contre tout; "Le médecin volant" inaugure la série des " fourberies " avec Sganarelle, qui se déguise en médecin pour faciliter le mariage de deux jeunes gens qui s'aiment; c'est déjà un peu Scapin. "Le mariage forcé" met en évidence le ridicule d'un homme de cinquante ans qui s'est entiché d'une jeune coquette qui va sûrement le faire tourner en bourrique. Enfin, "La comtesse d'Escarbagnas", une des dernières pièces de Molière, s'inscrit dans la tradition des Précieuses ridicules, de Monsieur de Pourceaugnac et autres Bourgeois gentilhomme: c'est l'esquisse amusante du portrait d'une provinciale snob et ridicule qui veut épater la galerie.

Nous vous proposons de géolocaliser la disponibilité du titre sur le site de notre partenaire "Les librairies indépendantes". Au clic sur l'un des liens ci-dessous, vous serez automatiquement redirigé vers ce site pour, si vous le souhaitez, réserver le titre en question et finaliser son achat.