L'hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains

Dans la vie, il y a au moins un homme, une femme, une table, une chaise, un arbre et souvent deux enfants et parfois deux grands-parents, sauf s’il y en a un des deux qui est mort. Il y a aussi et toujours le temps qui passe et quatre saisons. C’est bien aussi quand il y a des
cerceaux et une guitare, mais c’est pas sûr. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a des gestes et des mots, et c’est déjà toute une histoire.

L’homme se lève. Il prend sa chaise et va s’asseoir à l’écart.
LA FEMME : Arrête de penser à la guitare !
L’HOMME : C’est juste deux ou trois accords, comme ça.
LA FEMME : On n’est pas à l’Olympia, ici.
L’HOMME : Les hommes, y a toujours un moment où faut qu’ils
envisagent la guitare.
LA FEMME : Tu ferais mieux de nous mettre un toit au-dessus
de tout ça.
L’HOMME : Qu’est-ce que ça peut bien faire, que je pense
à la guitare ?
LA FEMME : Parce qu’un jour, ce sera plus fort que toi, la guitare.
Tu serais capable de tout, pour la guitare.
L’HOMME : Mais c’est pas contre toi, la guitare.
Silence.

Nous vous proposons de géolocaliser la disponibilité du titre sur le site de notre partenaire "Les librairies indépendantes". Au clic sur l'un des liens ci-dessous, vous serez automatiquement redirigé vers ce site pour, si vous le souhaitez, réserver le titre en question et finaliser son achat.