Collection Classiques

Prix « Sorcières » 1989 Prix « Sorcières » 1989 décerné par L'Association des Libraires Jeunesse (Catégorie : Album) « Prix Sorcière » 1990 Prix « Sorcières » 1991 décerné par l'Association des Libraires Jeunesse Prix « Sorcières » en 1991 Prix Bernard Versele 2003-2004 Prix Bernard Versele 2007 (catégorie 4 chouettes) Prix Bernard Versele 2006 (catégorie 1 chouette) « Prix Sorcières » 2004 Prix Sorcières 2006 Prix Bernard Versele 2007 (Chouette, Catégorie 5) Prix Millepages Jeunesse 2006 (Vincennes) Prix Millepages 2004 « Prix Sorcières » 1993 Prix «Sorcières » en 1996 Prix « Totem roman » 1996 Prix « Tam-Tam/J'aime lire » décerné par le Salon de Montreuil en 1997 « Prix Bernard Versele » 1998 « Prix Sorcières pour les tout-petits » 1998 Prix Bernard Versele Prix des critiques belges (1ère mention), 1998 "Prix Sorcières" 1998 Prix « Lire au College », 1999 Prix "Sorcières" 2000 Prix Janusz Korczak Prix Bernard Versele 2000 Ce livre a reçu le Prix Bernard Versele 2001 Prix Bernard Versele 2001 Grand Prix du livre de jeunesse 2000 - Société des Gens de Lettres Prix « Bernard Versele » 2003-2004 (catégorie 1 Chouette) Prix Alphonse Daudet - Goncourt Jeunesse 2003 Prix Bernard Versele 2006 (catégorie 2 chouettes) Prix Bernard Versele 2009 (catégorie 3 chouettes) "Prix Bernard Versele" 2002 Prix des Mordus du polar en 2012 Ce livre a reçu le prix NRP de Littérature Jeunesse 2015-2016. Pépite du premier album au Salon du livre de la presse jeunesse de Montreuil 2011 Prix des Libraires du Québec 2012 Prix 2013 de la section française d'IBBY Prix Sorcières 2014 dans la catégorie « Romans ados » Prix Bernard Versele 2015 Prix Sorcières 2015 Prix Mille Pages 2013 Prix Sésame 2016 Meilleur roman jeunesse 2014 (Les Etoiles/ Le Parisien Aujourd'hui) Prix Escapages 2017 Prix des Embouquineurs 2016 Prix Livrentête 2017 dans la catégorie « Romans Ados » Grand prix 2016 de littérature dramatique jeunesse (Centre National du Théâtre) Pépite 2016 des lecteurs France Télévisions/Salon du livre et de la presse jeunesse Ce roman a été élu meilleur livre jeunesse de l'année 2014 par le magazine LIRE. Prix du festival Graine de lecteur 2016 Grand Prix de la Société des des Gens de lettres du livre jeunesse 2017 Prix UNICEF 2018 Prix NRP 2017 Prix Ficelle 2018 Élu meilleur livre jeunesse de l'année 2017 par le magazine LIRE
Classiques / 9782211301138 / 5.50 € / A paraître

Retenus prisonniers dans un camp sudiste pendant la guerre de Sécession, le savant et ingénieur Cyrus Smith, le journaliste Gédéon Spilett, le marin Pencroff, l’esclave affranchi Nab et le jeune Harbert, passionné d’histoire naturelle (sans oublier Top, le chien), s’évadent en ballon et atterrissent sur une île apparemment déserte qu’ils baptisent « Lincoln ». L’île est riche de ressources naturelles, mais aussi de fort mystérieux phénomènes… Oui, un peu comme dans Lost, les disparus. Sauf que l’avion est un aérostat et que, chez Jules Verne, aucune femme ne vient troubler Cyrus et Gédéon. Mais « les autres » existent, sous la forme d’une présence invisible   et ambiguë – car, avec Les Enfants du capitaine Grant et Vingt mille lieues sous les mers, L’Île mystérieuse forme une trilogie dont le pivot n’est autre que le fameux capitaine Nemo.
Dans ce roman, le plus long de la série des Voyages extraordinaires, Jules Verne recompose un microcosme de toutes les richesses offertes par la terre à ce colon qu’est l’homme, ouvrant la porte à une interrogation très actuelle sur les rapports qu’il entretient avec son environnement.

Classiques / 9782211301114 / 5.50 € / A paraître

Une auberge isolée, une crique battue par les vents… Survient un vieux marin avec pour seul bagage un coffre mystérieux. Ses récits empourprés du sang versé par les pirates vont épouvanter les habitués du lieu. Et ce n’est pas la paranoïa du vieux loup de mer qui rassure le jeune narrateur, Jim Hawkins : ne lui donne-t-il pas, en effet, quelques sous pour « veiller au grain », quand lui-même passe ses journées à scruter l’horizon du haut des falaises ?
Ainsi commence le plus célèbre des romans d’aventures : ce n’est pas le héros qui part à l’aventure, c’est l’aventure qui vient à lui. Et lorsque le terrible capitaine meurt dans de tragiques circonstances, Jim trouve dans son coffre une carte qui l’entraînera à travers les océans à la recherche du plus fabuleux des trésors.
Pirates, mutineries, affrontements sanglants, trahisons et coups de théâtre : il y a dans L’Île au trésor tous les ingrédients du roman d’aventures moderne, et bien plus encore.

L’Île au trésor figure au programme de français des classes de cinquième.

Classiques / 9782211301077 / 5.00 € / A paraître

Après les farces et les fabliaux du Moyen Âge adaptés pour le théâtre, voici Renart le fripon, Renart le filou, le maraud. Mais ce n'est pas toujours lui qui a le dernier mot ; à trompeur, trompeur et demi ! Si le loup Ysengrin est sa perpétuelle victime, si les poules, fort mal protégées par le coq Chantecler, tombent l'une après l'autre sous la dent de Renart, il n'en est pas de même pour tous les courtisans du roi Noble le Lion qui, pour les besoins de la fiction, prennent forme et figure animale. Tibert le Chat est bien aussi madré que son compère roux ; la mésange ne s'en laisse pas conter ; et souvent Renart est battu, traqué par les chiens ou pris au piège. Il n'est pas si facile de rapporter chaque jour aux siens de quoi apaiser une faim endémique au Moyen Âge.
Dans cette adaptation du Roman de Renart, qui apparaît soit comme une longue pièce de théâtre, soit comme une suite de scènes qui peuvent être jouées séparément, le personnage de Renart est présenté dans son ambiguïté perpétuelle : cruel et madré, naïf et trompé, banni de la cour ou adulé par le roi... Toutes ces facettes qui, huit siècles après son invention, font encore de Renart un personnage vivant et... actuel.

Classiques / 9782211238502 / 5.00 € / A paraître

« Il est celui qui a tout vu, tout connu, celui à qui les mystères de l’univers ont été révélés. » Ainsi commence Le Récit de Gilgamesh, le tout premier héros engendré par l’humanité dans la Mésopotamie du IIIe millénaire avant J.-C. Si Gilgamesh est une sorte de super-héros antique affrontant les monstres et les dieux, il est aussi, et avant tout, un homme.
Terrassé par le décès d’Enkidu, son ami, son frère, et désormais tenaillé par l’atroce peur de la mort, Gilgamesh accomplira l’impossible. Il veut trouver la vie éternelle : il atteindra les confins du monde connu et franchira les « monts jumeaux » que défendent les hommes-scorpions. Il s’agit pour lui d’interroger les survivants du Déluge : eux sauront…
Et Gilgamesh s’en reviendra, « plein d’usage et raison ». Peut-on être homme et ne pas mourir ? Bien avant Ulysse, Gilgamesh rapportera la réponse, une réponse étonnante.

Le Récit de Gilgamesh serait la plus ancienne des oeuvres littéraires connues. Il est parvenu jusqu’à nous grâce au premier système d’écriture inventé par l’homme, l’écriture cunéiforme. Découvertes dans les fouilles de la bibliothèque du roi Assurbanipal, à Ninive, les tablettes d’argile sur lesquelles il était gravé le révélèrent au monde vers 1870. Depuis la rentrée scolaire 2009-2010, Le Récit de Gilgamesh compte parmi les textes à étudier en classe de sixième.

Classiques / 9782211239714 / 5.00 € / A paraître

Chaque année, Athènes doit livrer au roi de Crète, Minos, sept garçons et sept filles, régulièrement dévorés par Minotaure, fils monstrueux de Pasiphaé, femme de Minos. Thésée, courageux fils du roi d'Athènes, aidé par Ariane, fille de Minos, délivre Athènes de ce lourd tribut.
Un des plus vieux contes du monde occidental raconté aux enfants par le grand romancier américain, Nathaniel Hawthorne.

Classiques / 9782211239745 / 6.00 € / A paraître

La vengeance est un plat qui se mange froid, mais certains l'assaisonnent avec un raffinement tel qu'ils l'élèvent au rang d'une gastronomie. Edmond Dantès, le héros du « Comte de Monte-Cristo », est de ceux-là. Jeune marin, âme candide et fils modèle, il semble promis au bonheur et à une brillante carrière dans la marine, quand soudain tout s'écroule. Du jour au lendemain, il se voit précipité dans un abîme de détresse et de ténèbres. Arrêté comme comploteur, il est enfermé au château d'If, la prison de Marseille, pour y croupir jusqu'à la fin de ses jours. Sa faute ? S'être attiré la jalousie de deux rivaux. Sa malchance ? Avoir affaire à un magistrat arriviste et malhonnête. Mais, au bout de quatorze ans, Dantès s'évade et reparaît, après complète métamorphose en richissime aristocrate, pour châtier les trois misérables responsables de ses malheurs...

Classiques / 9782211239769 / 6.00 € / A paraître

Réussir, faire fortune, se hisser au plus haut… Lorsqu’il débarque à Paris, en 1880, Georges Duroy n’a que cette idée en tête. Mais comment faire ? La haute société, avec ses soirées mondaines, ses intrigues, ses hommes de pouvoir, ses femmes élégantes et influentes, rien de tout cela n’est à la portée d’un petit employé de bureau tel que lui. Il erre sur les boulevards, les poches vides et la rage au coeur. Lui qui « crève de faim » tordrait volontiers le cou de tous ces bourgeois repus et tranquilles qui se pavanent aux terrasses des cafés et dont la vie semble si facile…
Jusqu’au jour où ses pas croisent ceux de Forestier, un ancien camarade de régiment marié, journaliste et jouissant d’une « belle situation ». « Vois-tu, mon petit, assure Forestier, tout dépend de l’aplomb, ici. Il faut s’imposer et non pas demander. » Quant aux femmes, ajoute-t-il, « c’est encore par elles qu’on arrive le plus vite ». Deux conseils que Duroy ne risque pas d’oublier, d’autant que, pour « arriver », il est prêt à tout. Même au pire.

Guy de Maupassant : « J’ai voulu simplement raconter la vie d’un aventurier pareil à tous ceux que nous coudoyons chaque jour dans Paris, et qu’on rencontre dans toutes les professions existantes. […] J’ai soin de dire qu’il ne sait rien, qu’il est simplement affamé d’argent et privé de conscience. Je montre dès les premières lignes qu’on a devant soi une graine de gredin, qui va pousser dans le terrain où elle tombera. […] Il n’a aucun talent. C’est par les femmes seules qu’il arrive. […] De quoi se plaint-on ? De ce que le vice triomphe à la fin ? Cela n’arrive-t-il jamais et ne pourrait-on citer personne, parmi les financiers puissants, dont les débuts aient été aussi douteux que ceux de Georges Duroy ? » Lettre au rédacteur en chef de Gil Blas, publiée le 7 juin 1885.
La lecture d’une oeuvre de Guy de Maupassant figure au programme des classes de quatrième.

Classiques / 9782211239783 / 5.50 € / A paraître

Perceval ou le Conte du Graal met en scène un jeune homme élevé par sa mère à l’écart du monde. Ayant perdu son mari et deux de ses fils, elle voudrait que son dernier enfant échappe à la chevalerie.
Un jour, au coeur de la Forêt Déserte, le jeune homme croise des êtres merveilleusement beaux qu’il prend pour des anges : ce sont des chevaliers en armure. Au désespoir de sa mère, il décide alors de se rendre à la cour du roi Arthur pour se faire armer chevalier.
Tout au long de ce roman d’éducation, Perceval, enfant rustre, naïf, ignorant jusqu’à son nom, accumulant les maladresses et manquant à tous les usages, se révèle néanmoins peu à peu un excellent chevalier. Au fil des épreuves, son extraordinaire vaillance surpasse celle de Gauvain, l’autre héros du livre. Et c’est parvenu au château du Roi Pêcheur qu’il voit passer devant lui le mystérieux cortège du Graal…
Ce dernier roman (inachevé) de Chrétien de Troyes, composé vers 1180 à la demande de son protecteur, Philippe d’Alsace, comte de Flandre, est la première oeuvre qui mentionne ce vase extraordinaire. Il a donné lieu à bien des continuations qui ont abouti au grand roman de La Quête du Graal, l’un des plus célèbres mythes de la littérature.

Classiques / 9782211238434 / 5.00 € / A paraître

L'imagination invente le futur, c'est-à-dire qu'elle le découvre. L'imagination n'est donc pas la paresseuse, la rêveuse : elle développe, elle prévoit, elle adapte, elle transforme, elle crée... De tout cela, l'oeuvre de Jules Verne est la preuve, et sans doute est ce la raison qui fait qu'elle est la plus lue dans le monde, après la Bible : elle est la Bible de l'imaginaire, et notre monde en étale les prophéties réalisées.
Toutefois, ce ne sont point ces vérifications qui nous portent vers Jules Verne, mais le mouvement, chez lui, d'une écriture qui alimente inépuisablement son imagination et l'amène, par la seule accumulation des mots, à inventer sans cesse. On le verra dans Vingt mille lieues sous les mers, l'un de ses plus beaux romans, même s'il a fallu, ici, sacrifier quelque peu l'accumulation verbale au profit de la seule aventure. Et puis, est-il situation plus merveilleusement satisfaisante que de disposer d'un petit palais mobile, qui se déplace à volonté dans l'élément que l'on aime, et qui, bravant victorieusement monstres et méchants, vous permet de découvrir, un à un, tous les secrets de l'Océan ?

Classiques / 9782211239691 / 5.00 € / A paraître

Quand commence l'Iliade, il y a dix ans que les Grecs occupent le rivage et combattent les Troyens pour la beauté d'une femme et les trésors d'une ville. Mais Achille s'est retiré dans sa baraque : la colère l'emporte, il ne se battra plus. Aussitôt les Troyens descendent dans la plaine, conduits par Hector. Les navires flambent; les boucliers, les lances, les cuirasses de bronze se heurtent terriblement. Ainsi s'accomplit la volonté de Zeus. Ce bruit formidable de bataille et la douleur de qui pleure ses morts, l'Iliade les fait entendre depuis près de trois mille ans.

Classiques / 9782211238489 / 5.00 € / A paraître

De tous les chevaliers qui ont bercé nos rêves d'enfance, les plus prestigieux sont les Chevaliers de la Table ronde, réunis autour du roi Arthur. Dans Le Chevalier au Lion, Chrétien de Troyes raconte les prouesses du plus entreprenant d'entre eux, Yvain, en quête d'aventure et d'amour dans un monde merveilleux, peuplé de dragons, de géants, où sévissent d'étranges et cruelles coutumes. Ce n'est que grâce à l'aide d'un lion, symbole de courage, de loyauté et de noblesse, qu'Yvain peut en venir à bout et, au terme d'un itinéraire initiatique tourmenté, devenir enfin pleinement lui-même.
L'un des plus anciens, des plus grands et des plus émouvants romans de chevalerie dans une version nouvelle qui a su allier rigueur et clarté.

Classiques / 9782211238465 / 5.00 € / A paraître

« Je m'appelle Jean Valjean. Je suis un galérien. J'ai passé dix-neuf ans au bagne. Je suis libéré depuis quatre jours et en route pour Pontarlier qui est ma destination. Quatre jours que je marche depuis Toulon. Aujourd'hui j'ai fait douze lieues à pied. Ce soir en arrivant dans ce pays, j'ai été dans une auberge, on m'a renvoyé à cause de mon passeport jaune que j'avais montré à la mairie. J'ai été à une autre auberge. On m'a dit : - Va-t'en! Chez l'un, chez l'autre. Personne n'a voulu de moi. J'ai été à la prison, le guichetier ne m'a pas ouvert. J'ai été dans la niche d'un chien. Ce chien m'a mordu et m'a chassé, comme s'il avait été un homme. On aurait dit qu'il savait qui j'étais. je m'en suis allé dans les champs pour coucher à la belle étoile. Il n'y avait pas d'étoiles.
J'ai pensé qu'il pleuvrait, et qu'il n'y avait pas de bon Dieu pour empêcher de pleuvoir, et je suis rentré dans la ville pour y trouver le renfoncement d'une porte. Là, dans la place, j'allais me coucher sur une pierre, une bonne femme m'a montré votre maison et m'a dit :
- Frappe là. J'ai frappé.
Qu'est-ce que c'est ici ? Êtes-vous une auberge? J'ai de l'argent, ma masse. Cent neuf francs quinze sous que j'ai gagnés au bagne par mon travail en dix-neuf ans. Je paierai. Je suis très fatigué, j'ai bien faim. Voulez-vous que je reste ?
- Madame Magloire, dit l'évêque, vous mettrez un couvert de plus. »

Classiques / 9782211238397 / 6.00 € / Disponible

Les trois mousquetaires est certainement le roman le plus populaire d'Alexandre Dumas père. Le fougueux aspirant-mousquetaire gascon, d'Artagnan, et ses trois compagnons mousquetaires du roi, Athos, Porthos et Aramis, mettent toute leur audace et toute leur bravoure au service de la « bonne cause ». Ancêtres des justiciers, détectives et agents secrets, ces quatre amis font revivre passionnément l'époque de Louis XIII.

Classiques / 9782211238410 / 6.00 € / Disponible

Menacée de mort par le sultan Schahriar, qui a juré de déflorer une vierge chaque nuit avant de la tuer au matin, la belle Shéhérazade met au point un ingénieux stratagème pour échapper à son destin. Tous les soirs, elle entame une histoire qu'elle ne termine jamais avant le lever du jour. Désireux de connaître la fin, Schahriar lui laisse la vie sauve pendant mille et une nuits. C'est dans ce cadre que viennent s'enchâsser les récits d'Aladin, d'Ali Baba ou encore de Sindbad...
Les Mille et Une Nuits sont sans doute l'oeuvre de la littérature arabe la mieux ancrée dans notre imaginaire. Au tout début du XVIIIe siècle, lors d'un séjour en Syrie, le Français Antoine Galland découvre les manuscrits des Mille et Une Nuits et les traduit. C'est cette traduction, la première dans une langue européenne, qui, par l'engouement qu'elle suscite pour une partie du monde encore peu connue, sera à l'origine du développement de l'orientalisme en Europe.

Classiques / 9782211238373 / 5.50 € / Disponible

À la fin du XIXe siècle, la lutte s’engage dans Paris entre le petit commerce et les grands magasins. Parmi ces derniers, le Bonheur des Dames, où tout est mis en œuvre pour que la cliente succombe à la tentation de l’achat. Selon le mot du baron Hartmann, le financier de l’histoire, à l’une de ces dames : « Prenez garde, ma chère, il vous mangera toutes. » Il en est une, cependant, qui ne se laisse pas manger : Denise ; une nature d’acier sous ses airs timides. Elle tient bon et, dans ce Bonheur des Dames qui n’avait rien pour faire le sien, effectue une irrésistible ascension, prouvant qu’il est d’autres empires que celui du profit et qu’on les fonde parfois sur un refus.

Classiques / 9782211238335 / 6.00 € / Disponible

Frankenstein est un roman épistolaire, comme les affectionnait le XVIIIe siècle, dans lequel viennent s’enchâsser plusieurs récits : un récit-cadre, celui du capitaine Robert Walton qui relate à sa soeur Margaret ses aventures maritimes alors qu’il vogue vers le pôle Nord. Là, il rencontre un savant, Victor Frankenstein, qui lui raconte son histoire : ses recherches l’ont amené à donner vie à une créature fabriquée à partir de plusieurs morceaux de cadavres. Le troisième récit est celui de la créature elle-même, qui narre à son tour son histoire. Repoussée de tous, elle réclame une compagne au savant. Il est sur le point d’obtempérer quand il renonce, comprenant qu’il s’apprête à créer une horrible lignée. Mais le monstre va se venger…