Henri
Barbusse
Textes
Henri Barbusse aurait pu ne pas faire cette guerre : en effet, en 1914, il avait 41 ans, des problèmes de santé et… de fortes convictions antimilitaristes. Pourtant, il s’engage, volontairement, pour, écrit-il au directeur de L’Humanité, servir ses idées en prenant les armes et anéantir les « ennemis infâmes de toujours : le militarisme et l’impérialisme, le Sabre et la Botte ». À son retour, il adhérera au Parti communiste et, en 1933, présidera le mouvement pacifiste et antifasciste Amsterdam-Pleyel.
Henri Barbusse aurait pu ne pas faire cette guerre : en effet, en 1914, il avait 41 ans, des problèmes de santé et… de fortes convictions antimilitaristes. Pourtant, il s’engage, volontairement, pour, écrit-il au directeur de L’Humanité, servir ses idées en prenant les armes et anéantir les « ennemis infâmes de toujours : le militarisme et l’impérialisme, le Sabre et la Botte ». À son retour, il adhérera au Parti communiste et, en 1933, présidera le mouvement pacifiste et antifasciste Amsterdam-Pleyel.
Partager

Laissez-nous votre email pour être prévenu de l'actualité de cet auteur

Bibliographie (titres disponibles)
Bibliographie en tant qu'auteur⋅rice
Classiques / ISBN : 9782211215169 / 2014 / 6,10 € / Disponible

Le Feu, sous-titré Journal d’une escouade, paraît d’abord en feuilleton, dans L’OEuvre, à l’automne 1916. Le succès est tel qu’il paraît en volume dès la fin du mois de novembre et obtient le prix...

Bibliographie en tant qu'auteur⋅rice
TitreCollectionAnnéeDisponibilité
Feu (Le)
Classiques2014Disponible