Marie-Aude
Murail
Auteur
Qui n'a pas entendu parler de Nils Hazard, l'étruscologue-détective? Ou d'Émilien, le « Rambo des nurserys », dont on sait à peu près tout depuis Baby-Sitter Blues ? Après ces deux séries, Marie-Aude Murail a exploré de multiples veines, qu'elles soient politiques, réalistes ou fantastiques. Oh, boy !, publié en 2000, a enthousiasmé adolescents et adultes et remporté une trentaine
Qui n'a pas entendu parler de Nils Hazard, l'étruscologue-détective? Ou d'Émilien, le « Rambo des nurserys », dont on sait à peu près tout depuis Baby-Sitter Blues ? Après ces deux séries, Marie-Aude Murail a exploré de multiples veines, qu'elles soient politiques, réalistes ou fantastiques. Oh, boy !, publié en 2000, a enthousiasmé adolescents et adultes et remporté une trentaine de prix avant d’être porté à l’écran puis sur les planches. Ont suivi, entre autres : Simple, plébiscité et couronné en Allemagne, Miss Charity, le plus victorien de ses romans, Papa et maman sont dans un bateau et… invités dans la crise, 3000 façons de dire je t’aime, ode à l’éternelle jeunesse du théâtre. Marie-Aude Murail est née au Havre (Seine-Maritime) en 1954. Parisienne, puis Bordelaise, elle vit aujourd'hui à Orléans avec son mari. Ses trois enfants ont grandi, comme ses quelque 90 livres, qui ont traversé les frontières, traduits en 22 langues. Docteur ès Lettres en Sorbonne à 25 ans, elle a reçu la Légion d'Honneur à 50 pour services rendus à la littérature et à l’éducation. En savoir plus
Marie-Aude Murail a deux frères et une soeur : Tristan, compositeur, Lorris, écrivain et Elvire, écrivain également (pour les enfants, sous le pseudonyme de Moka). Longtemps parisienne, elle vit aujourd'hui à Orléans. Mariée, elle est mère de trois enfants, deux garçons et une fille. Elle a d'abord forgé ses outils de réflexion en Sorbonne. Sa thèse en lettres modernes s'intitulait : "Pauvre Robinson ! ou pourquoi et comment on adapte le roman classique au public enfantin". En 1985, Pierre-Marcel Favre édite à Lausanne son premier roman pour adultes, "Passage", suivi de "Voici Lou". 1986 voit ses débuts en littérature jeunesse. Dès lors, contes, histoires et romans vont se succéder dans les magazines du groupe Bayard : Astrapi et J'aime Lire, puis Je Bouquine. Fin 1987, "Mystère" est publié chez Gallimard. En mars 1988, Marie-Aude Murail fait son entrée à l'école des loisirs avec "Le Chien des mers" puis "Le hollandais sans peine" ": ces deux livres lui vaudront de recevoir deux années consécutives le Prix Sorcières, décerné par l'Association des Libraires Spécialisés Jeunesse. "Baby Sitter Blues" paraît en 1989, premier d'une série de sept titres consacrés à un adolescent nommé Emilien. Parallèlement, en 1991, "Dinky rouge sang" initie une deuxième série mettant en scène un professeur en Sorbonne, Nils Hazard, que son imagination place régulièrement au coeur d'intrigues policières. Depuis "Ma vie a changé", Marie-Aude Murail explore une troisième veine, celle d'un quotidien sensiblement décalé vers le fantastique, avec "Amour, vampire et loup-garou" et "Tom Lorient". Ses nombreuses rencontres avec ses lecteurs, dans les écoles et les bibliothèques, en France comme à l'étranger, ont incité Marie-Aude Murail à raconter la naissance de sa vocation "d'écrivain jeunesse" dans un texte où elle expose aussi ses convictions militantes sur l'apprentissage de la lecture, l'école et l'illettrisme : "Continue la lecture, on n'aime pas la récré..." . Les livres de Marie-Aude Murail sont traduits en allemand, espagnol, italien, grec, japonais, américain, coréen. Visitez le site de Marie-Aude :  www.marieaudemurail.com
Page wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Aude_Murail
Partager

Laissez-nous votre email pour être prévenu de l'actualité de cet auteur

Suivre cet auteur