Anne
Fine
Auteur
Anne Fine est née à Leicester en 1947. Après ses études dans des écoles de filles, elle est devenue professeur, mais ne l'est pas restée très longtemps. Ses romans, caractérisés par une insolence et un humour dévastateurs, ont été acclamés par la critique. Elle a obtenu le Guardian Children's Fiction Award et la Carnegie Medal pour "L'Amoureux de ma mère". "Madame Doubtfire"
Anne Fine est née à Leicester en 1947. Après ses études dans des écoles de filles, elle est devenue professeur, mais ne l'est pas restée très longtemps. Ses romans, caractérisés par une insolence et un humour dévastateurs, ont été acclamés par la critique. Elle a obtenu le Guardian Children's Fiction Award et la Carnegie Medal pour "L'Amoureux de ma mère". "Madame Doubtfire" (paru une première fois sous le titre "Quand Papa était femme de ménage") a été porté à l'écran et a connu un immense succès. Anne Fine écrit également pour les adultes. "Un bonheur mortel" (Editions de l'Olivier) a reçu en 1990 le Scottish Arts Council Book Award. Elle a été désignée en 2001 comme Children's Laureate au Royaume-Uni, devenant ainsi ambassadrice de la littérature de jeunesse pendant deux ans. En savoir plus
LA FAMILLE... VERSION DURE ! : Anne Fine aurait pu devenir infirmière ou institutrice. Mais un professeur lui a un jour soufflé ce drôle de métier : écrivain. Sans doute la jeune fille a-t-elle senti immédiatement qu’elle trouverait dans l’écriture la liberté de dire tout ce qu’on ne dit pas d’ordinaire, tout ce qui ne se dit pas… Car, chez Anne Fine, l’insolence et la vérité toute crue sont de mise. Un exemple célèbre depuis qu’il a été immortalisé au cinéma dans "Madame Doubtfire" : ce père qui doit se déguiser en femme de ménage pour voir ses enfants. Anne Fine met les pieds dans le plat et donne à voir des photos de famille inattendues où l’irresponsabilité des adultes n’a d’égale que la maturité de leurs enfants. La vie est une farce souvent pathétique orchestrée par de grands inconséquents, voilà ce que découvrent souvent ses personnages adolescents. Anne Fine fait part de ses vérités sans concession, avec une cruauté et un humour qui lui ont valu un nombre de récompenses colossal. "Ma mère est impossible", "Tous des menteurs", "Le jeu des sept familles" ou encore "La guerre sous mon toit", autant de titres programmatiques. Et de découvrir qu’il fait toujours bon d’avoir un enfant pour rattraper les catastrophes des adultes ! (Portrait paru dans le catalogue "Mes romans préférés, 70 titres pour les collégiens sélectionnés par le ministère de l'Éducation" - 2004).
Partager

Laissez-nous votre email pour être prévenu de l'actualité de cet auteur

Suivre cet auteur